tout est en soi

Bon matin, ou re-bon matin… Je reçois plusieurs courriels de matin magiciens qui n’ont pas reçu le message de ce matin, alors le voici de nouveau. Bonne lecture!

image étoile

«Ne restreins pas le champ du possible aux limites de ton imaginaire.»
– Antony Bouchardon, Extrait de la Lettre à Bernard de Milleville


La pensée positive est une si belle pratique… Cela dit, elle n’est pas tout, à mes yeux. On mérite encore plus, encore mieux. Car même en adoptant des pensées ultra douces et lumineuses, on reste limités – limités par la structure même de la pensée. Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais notre esprit ne peut concevoir et imaginer que des versions légèrement différentes de notre passé… Même lorsqu’il est très «positif», il ne peut croire sincèrement en une chose qui très loin de ce qu’il a déjà expérimenté. Ainsi, même la pensée la plus optimiste qui soit n’est RIEN en comparaison avec la magie qui nous habite et qui cherche à s’exprimer. Et ça, je sais que vous le ressentez.

Dans un message précédant, que plusieurs d’entre vous m’ont dit avoir particulièrement apprécié (vous pouvez le lire ICI), il était question du choix que nous faisons continuellement entre la peur et l’amour. Mais qu’est-ce que «choisir l’amour» (ou «choisir l’optimisme»), vraiment? On peut avancer qu’il s’agit de faire de bonnes actions et d’entretenir de bonnes pensées… Cela dit, j’ajouterais qu’on choisit l’amour avant tout en s’ouvrant à cette partie de nous où l’amour habite déjà – cet espace auquel je faisais référence hier et qui est tellement plus fort que tous les concepts ou que toutes nos (belles ou moins belles) idées. De cet espace émerge une bonté authentique, un optimisme naturel, une joie pure que l’on n’a pas à contrôler, à noyer d’affirmations positives ou à forcer. Car cet amour est notre véritable nature, et aucune «imitation» ne peut l’égaler…

Quels moments de connexion, de silence et de méditation vous offrirez-vous ce week-end? Je vous invite à vous «rencontrer»… Tout y est. 🙂

À lundi!

Marie-Pier
P.-S.: Si vous recevez ce message d’un ami, notez que vous pouvez vous abonner aussi sur www.matinmagique.com et recevoir chaque matin votre propre copie. Je serais ravie que vous soyez du nombre!

une vision que je partage .

«La seule raison pour laquelle une personne nourrit un désir est celle-ci: elle croit qu’elle se sentira mieux s’il est exaucé. Qu’il s’agisse d’un objet, d’un état d’être, d’une relation, d’une condition ou d’une circonstance, chaque désir recèle celui de se sentir bien. Ainsi, le critère de référence de la réussite dans la vie n’est pas le nombre de choses que vous possédez ni l’argent en votre possession: c’est avant tout la quantité de joie ressentie.»
– Abraham-Hicks, extrait de Créateurs d’avant-garde


Avez-vous passé un beau week-end?

Mais surtout, j’aimerais savoir: quand je vous demande si vous avez passé un beau week-end, où votre attention se dirige-t-elle? Pensez-vous à ce que vous avez fait – aux apparences, aux actions, aux circonstances extérieures – ou à ce que vous avez ressenti en naviguant à travers ces péripéties?

Le vrai bonheur est bien sûr un état que l’on ressent; ce n’est pas le fruit d’une analyse, ce n’est pas une chose que l’on déduit intellectuellement en observant les événements… On peut être au paradis assis sur une petite chaise en plastique dans le cadre le plus ordinaire qui soit, tout comme on peut être en enfer au pied des majestueuses pyramides d’Égypte. Car on ne vit pas les événements ou les paysages; on vit ce qui défile dans notre esprit à chaque moment et les émotions qui en découlent naturellement.

image étoile

Imaginez à quoi ressemblerait votre vie si votre idée du «succès» (ou d’un «beau week-end» ou d’une «bonne journée») était synonyme de joie de vivre, d’allégresse et de sérénité. Imaginez ce qui changerait si vous mettiez votre réalité intérieure en priorité, au-delà de tout concept, de toute apparence, de tout résultat et de toute idée. Un virage tout simple, mais gigantesque, n’est-ce pas? Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble que ce serait le plus grand accomplissement et l’ultime liberté (sans compter la racine même de la générosité)… Certainement la plus belle version du paradis que je peux imaginer!

Bon lundi! Je vous retrouve demain, en direct de la Californie… Une autre jolie version du paradis! 😉

Marie-Pier
P.-S.: Si vous recevez ce message d’un ami qui a eu la gentillesse de partager Matin Magique avec vous, notez que vous pouvez vous abonner aussi sur www.matinmagique.com et recevoir chaque matin votre propre copie. Bienvenue à bord!