non elle ne savait pas

bebe2 

Non elle ne savait pas.

Elle ne le savait pas  cette petite fille.

Qu’elle avait déjà  toutes les forces que la vie a déposées en elle,

Celles dont elle aurait besoin.

Pour vivre chacune de ses expériences de vie.

Non elle ne savait pas.

Que chacune des expériences étaient nécessaire et la mènerait.

Vers la découverte de ces précieuses forces offertes en cadeau a sa naissance.

Pour découvrir tous ses précieux trésors.

Non elle ne savait pas.

Et elle appelait souvent épreuves certaines de ses expériences de vie.

Que pour connaître le lâcher prise.

Qu’elle devrait encore et encore.

Être exposé a des refus et des confrontations.

Des déceptions,

Non elle ne savait pas.

Que pour connaître le détachement.

Qu’elle devrait encore et encore.

Vivre des pertes et des deuils pénibles.

Des cris et des pleurs.

Des révoltes et des rébellions.

Non elle ne savait pas.

Que pour connaître le pardon..

Elle devrait vivre des trahisons des rejets et des abandons.

Non elle ne savait pas.

Que pour connaître l’acceptation.

Elle devrait vivre.

La maladie les handicaps.

Les diminutions,  la fragilité.

Non elle ne savait pas. 

Que pour connaître la sérénité et la paix qui l’habite.

Elle devrait vivre encore et encore.

Des combats, des luttes et des déchirements intérieurs

Non elle ne savait pas

Que pour découvrir chacun de ses trésors

Et connaître qu’elle les avait en elle déposés en cadeau a sa naissance.

C’est chacune de ses expériences qui viendraient.

La conduire vers la pleine conscience du cadeau que lui a fait la vie.

Tel qu’elle s’est présentée.

Tout était là dans la petite fille.

Mais complètement inconnu d’elle.

Comme un cadeau non déballé.

Mais il lui fallait faire l’expérience de sa propre vie.

Pour conscientiser chacun des cadeaux déposés en elle.

Maintenant ces mots lâcher-prise, pardon, détachement, acceptation, paix, sérénité.

Ne sont pas seulement des mots sans substance.

Mais des mots vivants en elle pleinement ressenti connus.

Liés a un vécu.

La vie, ma vie m’as permis de déballé chacun de mes cadeaux.

Merci.

Jeanne.