Vivre et aimer la vie malgré la maladie..

 

Ce soir je dois vivre, avec des incertitudes encore.

Avec ce qui concerne ma santé.

Je pensais bien hier après le scanner passé.

En rencontrant le pneumologue.

Qu’il aurait découvert c’est quoi cette présence flou sur mes poumons.

Mais je dois encore resté dans le même brouillard.

Ils ne savent pas c’est quoi ce flou ????

Je pensais que la possibilité d’un cancer était exclue, mais elle ne l’es pas.

Cela pourrait être un début de cancer???

Improbable, mais aucune certitude.

C’est dans le domaine du possible.

Mais elle m’a dit qu’elle ne pense pas à cela pour le moment, mais elle ne peut pas l’exclure entièrement.

Le médicament que je prends pour mon arthrite …

Me permet d’être en rémission de cette maladie et de cette douleur

Dans mes os.

Mais par contre il semble qu’il peut lui-même caché d’autres infections.

Est-ce une infection dû au médicament ??

Ou une infection caché par le médicament ??

Les résidus d’une infection ancienne ??

Il y a encore beaucoup de points d’interrogation????

Je prends des médicaments pour contrôler cette arthrite.

Et ceux-ci peuvent eux-mêmes être dangereux.

Mais il y a des tests de contrôle de certains des  effets secondaires qu’ils peuvent créés.

C’est un risque que j’ai accepté.

Cette maladie j’avais 23 ans quand elle a fait apparition dans mon corps.

Des périodes ou elle fût a peine présente des périodes de rémission et d’autres ou je pouvais a peine marcher.

Au fil des années j’ai dû accepter des déformations dans mon corps.

Et la perte de beaucoup d’activités que j’aime.

Cette maladie m’a apprise à faire des deuils.

Et ils ne furent pas tous faciles.

Moi qui avais de grandes difficultés à demander elle me l’a appris.

Elle m’a fait prendre conscience de beaucoup de chose sur moi.

Cette peur de déranger.

Elle me l’a fait dépasser.

La maladie en elle-même n’est pas mortelle.

Mais elle peut amener bien des complications.

Et touche les articulations dans mon corps mais elle peut aussi

Touchée à des organes internes comme les poumons et le cœur.

J’ai eu des opérations dans mes mains au fil du temps

Dans mes coudes et me poignets , il y a aussi des bosses ou nodules qui poussent un peu partout.

Cette maladie m’a forcée à apprendre l’acceptation.

Et a dépasser le physique.

Dernièrement mes poumons causent problème, je sais qu’une partie du problème.

Est connu.

Depuis un mois maintenant que je passe des examens,

Une partie du problème est créé par la mauvaise habitude et ma dépendance envers la cigarette.

Que j’essai d’abandonner.

Cette maudite dépendance pourrait me coûter très cher.

Je sais que mes poumons sont précieux.

Ils sont mes piliers.

Mon souffle de vie.

Car en passant les examens ils ont découverts un emphysème ou en est-il rendu d’autres tests le diront.

Mais il restera toujours ce flou sur mes poumons dont ils ne peuvent dire ce que c’est encore.

Et ce liquide inflammatoire qu’ils ont trouvé… dans mes poumons.

J’ai appris à vivre avec cette maladie, j’ai appris à gérer la douleur.

Au fil des années mon seuil de tolérance à la douleur est devenu très élevé.

Elle m’a beaucoup enseigné durant toutes ces années.

Elle m’a apprise a compté mes bénédictions.

Même si mes mains sont très handicapées je dis merci car je peux encore écrire.

Ce que j’aime tant.

Je ne veux pas pleurer mes mains perdues, je veux dire merci à mes mains qui restent.

Et tout ce qu’elles me permettent encore de faire .

des touchers de tendresse….

Elle m’a apprise combien c’est un cadeau d’être capable de faire des gestes mêmes si c’est avec une grande difficulté.

Pour certains ouvrir une porte, ouvrir un pot, attacher des boutons, monter une fermeture éclair etc.

Est une chose qu’ils font sans porter attention.

Moi je prends conscience de la valeur de mes mains.

Elle m’a apprise à être attentive et consciente de la grande richesse de chacun de nos membres.

Je ne veux pas m’arrêter sur les pertes…

Je refuse de vivre dans la peur je vais faire mon pas en essayant d’arrêter cette cigarette.

Ce soir je demande à mon Dieu de m’aider à trouver la force nécessaire pour le faire.

Je fais le premier pas…

Je te demande de m’aider sur la route en me donnant le courage de changer les choses que je peux.

Je suis prête à accepter les choses sur les quelles je n’ai aucun pouvoir.

Et je ne veux pas m’en faire avec demain.

Donne –moi un peu de ta sagesse afin que j’en reçoive la sérénité.

En en faisant la différence.

Je ne veux aucunement me sentir victime, je me sens trop vivante.

Ma vie est trop belle malgré tous les malgré, malgré tous ces détours.

Merci.

Jeanne

L’amour en héritage……

image

Être mère.

L’autre soir j’ai vu une image de Marie tenant son fils dans ses bras.

Oui son fils mort sur une croix.

Moi en tant que mère cette image me touche profondément.

Depuis le premier instant, où j’ai porté la vie en moi.

C’est comme si mon cœur était resté en symbiose.

Mes filles sont devenues à leur naissance des êtres à part entière.

Mais mon cœur n’as pas vécu ce détachement.

Mon cœur est engagé et avec eux c’est un mariage pour toute la vie.

Chaque fois que mes enfants pleurent.

Une partie de mon cœur pleure aussi.

Chaque fois qu’unes d’elles à de la peine.

J’ai mal d’être impuissante a lui enlever sa peine.

Mon cœur de mère il est ainsi.

J’ai vécu tous les rejets qu’elles ont pu vivre

Avec elles.

Je vis leurs peines d’amour

Avec elles.

Chaque fois qu’une d’elles à peur.

Je voudrais vivre à sa place

L’expérience qui lui fait peur.

Mais je sais que je ne peux pas

Leur éviter de vivre de la souffrance.

Mais je souffre avec elles.

Pour moi c’est mon cœur de mère qui est fait ainsi.

Mais je vis aussi avec elles leur succès.

Leur réussite.

Je suis fière de leur victoire.

Leur joie me rend heureuse.

Alors leurs joies deviennent les miennes aussi.

Et maintenant je vis cela aussi avec mes petits enfants.

Eux je ne les ai pas portés en moi.

Mais ils sont profondément enracinés en moi.

Alors il me faut toujours arriver à faire confiance.

Oui je me dois de faire confiance. Oui confiance en leur force et en la vie qu’ils ont en eux.

Pour vivre chacune de leurs expériences.

Les bonnes comme les moins bonnes

Car cela devient leur bagage.

Pour vivre complètement ce grand voyage de la vie.

Je me rends compte qu’être mère et grand-mère c’est vraiment pour la vie.

Qu’importe l’âge de mon enfant.

Il reste toujours l’enfant que mon cœur à accompagner depuis la première seconde de sa conception.

Accepter d’être mère

Dans le oui de mon cœur.

C’est un engagement pour la vie.

Je vous aimais, je vous aime et je vous aimerai.

Je n’ai que cet amour a donné en héritage.

Maman

J’avais écrit ce texte il y a quelques années je m’en suis inspiré pour créer cette image photo.

Merci…….

 

 

création avec plénitude

Depuis quelques semaines cette créativité me passionne vraiment , je me souviens de mes débuts dans cet univers et ou je me situais ,dans tous les domaines de ma vie, beaucoup de chemin était fait dans la guérison de mon être intérieur, mais il y en avait encore beaucoup a parcourir, pas en distance car ce chemin vers la maison est un voyage sans distance, mais en profondeur.

Des liens se sont créés ,Et j’ai pris conscience de certains blocages , ce que je constate surtout c’est tous ceux que j’ai rencontrés ici et combien en vous côtoyant dans cet univers virtuel combien j’ai avancée et j’ai grandie ,chacun a partager soit par ses s écrits qui touche mon être.
leurs découvertes, les partages de certaines lectures , leurs outils partagés , ont  permis A d’autres de renouer a leur propre créativité endormie .

la mienne j’avais mis tant de freins entre moi et elle.

Certains de mes blocages j’en ai pris conscience avec vous.

Et pas seulement dans ce domaine.

Nous sommes  inspirés parfois par les autres ils deviennent notre source d’inspiration.
Beaucoup de vous furent cela pour moi.
Je crois vraiment que nous baignons tous dans la même source.

Elle est si immense et chacun possède en lui des immenses possibilités.
Et  chacun y puise à sa façon unique.

Juste d’être ce que nous sommes.

Suffit, il n’y a aucune obligation.

Seulement être ouvert a toutes tes possibilités.

Créer un espace en soi.

Ouvert.

Entendre ce qui fait écho en toi.

Mais si le désir est en toi de partager tes écrits et tes créations ou les outils qui t’ont aidés, si tu en sens vraiment l’appel.

Ne refuse pas malgré les obstacles sur la route de ton rêve.

Car s’il t’en a donné si fort le désir, il te donnera les moyens pour y arriver.

Le processus parfois peut-être plus ou moins long.

Il y a des hauts et des bas.

Comme dans toutes naissances.

Et un projet , un rêve ,une œuvre est une naissance en soi.

Il peut être en veilleuse, mais sois certaine il renaîtra.

Si c’est le chemin qu’il avait en vu pour toi lors de ta propre création.

D’être ce que le grand créateur t’a donné d’être.

Merci a vous tous.

Certains personnes très proches de moi dans ma vie m’ont vu naître de la survie a la vie.

Voici que je sens que je vis encore une nouvelle naissance.

En moi.

Celle d’être encore plus vivante, malgré la maladie présente.

Merci a chacun et chacune d’entre vous qui faites parti de cette nouvelle Jeanne D’arc.

En qui je découvre plein de rêves et a qui je permet d’être.

Ce qu’elle est .

Mon physique vas avoir 61 printemps dans quelques jours.

Mais mon cœur sens encore la joie d’un enfant.

Devant le sapin de Noël.

Merci.

Jeanne.

Un mot de mon amoureux dans mon livre image de 60ans : avoir 60 ans donne bien quelques frissons, mais l’important c’est le cœur et le tien il est jeune sois en certaine.xxx

Plumes et pinceaux.

clip_image002

 

j’ai suivi bien des chemins.

Entre monts et vallées.

De ma vie.

J’ai gravi ma  montagne.

Et exploré ma terre

J’ai cherché mes racines profondes.

J’y ai trouvé ma maison.

J’ai vus pleins de mirages.

Regardé.

Dans de nombreux miroirs.

J’ai vécu.

Des vagues et tempêtes.

Sur la mer de ma vie.

Mais j’y ai trouvé aussi la beauté.

Dans mes rêves d’eaux

Des grands vents et des ouragans.

Ont bousculés et traversés.

Mon ciel.

Mais j’y ai aussi trouvé.

Le bleu de celui-ci.

J’ai trouvé toutes mes couleurs arc-en-ciel.

et

Tous mes soleils.

 le cadeau.

Des outils de guérison.

image

Depuis quelques jours je reprends les dessins de mandalas que j’ai créées il y a quelques années.

Depuis 2001 que j’en ai dessiné plusieurs.

Et je leur ai tous donné un nom.

Il me faut créer, c’est un peu comme un besoin en moi.

C’est comme de sentir la joie de se servir d’un cadeau reçu.

Que cela soit l’écriture.

J’aime aussi tellement les mots.

les mots sont des images qui dansent en moi.

Mais parfois l’inspiration des mots ne vient pas.

Mais tout ce qui est manuel me passionne aussi.

J’aime le tricot même si avec le handicap de mes mains.

Je n’arrive plus à faire tout ce que je voudrais.

Mais je fais ce que je peux…..

Une maille  a l’endroit et une maille a l’envers ,,,

J’aime encore tricoter ma  vie….

Donc comme la création est comme quelque chose de l’ordre

d’une nourriture dont j’ai besoin.

C’est devenu un besoin de cette force et cette énergie qu’elle possède.

Alors je pratique une autre forme de création.

Je travaille avec mon ordi aussi maintenant et non plus juste avec mes crayons.

Je me laisse guider par mon inspiration.

Celui-ci avait été nommé la feuille.

Ce soir il est un peu changé…..

la feuille

J’y vois encore la feuille , mais j’y vois aussi

une ronde de cerf-volant .

J’y vois encore mon arbre  en son centre

Mes dessins viennent ouvrir l’espace en moi.

Ou je me laisse guidée de leur énergie.

Ils sont mes compagnons ils deviennent eux-mêmes

Mes outils de création.

Je suis partie d’une feuille blanche et d’un crayon.

Comme outil de guérison.

J.ai dessiner pour  guérir en moi  les tempêtes qui me bousculaient.

J’ai dessiner pour quelquefois retrouver ma zone d’équilibre.

Et voici que mes dessins deviennent a leur tour .

Des outils de création …

Et je prends une petite partie de ce dessin et je regarde, ce que je peux trouver.

Et voici ce que j’ai retrouvé en celui-ci.

En me laissant guidée   par mes ressentis intérieurs .

Je travaille avec ce simple petit outil qui me permet de jouer de différentes façons……..

Un tout petit logiciel , mais je pars toujours de ce que j’ai dessiné avec mes mains .

ma corne d'abondance .

C’est petite carte est parti  d’une petite partie de mon dessin de base.

Le travail de création a eu un tel pouvoir guérisseur dans ma vie.

Merci mon Dieu.

Une feuille blanche et une petite plume.

Merci mon Dieu.

C’est le plus grand cadeau

Que tu m’es offert.

Une feuille blanche et des crayons,

Merci mon Dieu.

De les avoir déposés dans mon berceau.

Je ne deviendrais jamais un Picasso.

Ni non plus un Victor Hugo.

Mais mon Dieu ce n’est ce que tu as voulu.

Merci mon Dieu tu m’as seulement offert.

De découvrir Jeanne et ses propres possibilités.

Je me suis servi de ton cadeau.

Pour te prier, pour me guérir.

Pour dire merci.

Pour jouer pour m’amuser.

Merci mon Dieu.

D’avoir mis de la joie dans cette plume.

Et des images et des symboles dans cette encre.

Et cet amour dans l’encrier.

Merci mon Dieu d’avoir mis.

Tant de couleur dans mes crayons.

Tant de baume de guérison.

Et tant d’images a découvrir.

Merci mon Dieu de m’offrir.

Un nombre infini de façons.

De me servir de ton cadeau.

Merci mon Dieu pour ma petite plume et mes crayons.

Pour les feuilles blanches pour  découvrir l’invisible..

Jeanne.

vie !

Création du matin.

petite fleur

Petite fleur.

Tu croyais être en cage

Qui t’y avais mise ?

T’en fais pas …..

Tu es libre.

Tu vois dans le centre de ton être.

Tu peux jouer.

Vas au cœur de ton être.

Y cueillir le nectar.

Et l’essence de ton être.

tu peux découvrir cet espace

Ou réside Ta créativité.

Pas si important ce que les autres puissent en penser.

Tu as découvert un endroit pour toi et moi.

Un espace ou nous rencontrons.

la liberté.

De nos oiseaux.

Les ailes de nos papillons.

Les couleurs de nos arc-en ciels.

L’air de tous nos grands vents.

Et les feux qui nous allument.

les lumières qui nous éclairent.

La passion qui nous fait vibrer.

Les eaux qui nous abreuvent.

Nous retrouvons  la source …..

 

Et je te permets même de monter sur les rubans.

Et de t’en faire une échelle.

Pour t’envoler un instant…..

Et de t’y emmêler..

De les faire danser.

Tu as enfin retrouver .

Un endroit pour rêver.

En cet espace aucune censure.

Aucunes règles.

C’est ton cœur.

Qui te guide

C’est un espace de liberté.

Je t’y donne rendez-vous

Chaque matin.

Pour faire vivre l’artiste en toi .

Jeanne

 

 

 

 

Entre ciel et mer.

 

la perle

Quand tu sors tes crayons tu ne sais pas ce qui sortiras de ceux-ci.

Jusque tu dessine ton Mandala.

TU ne sais Pas.

Tout ce qu’il peut en sortir.

Jusqu’il te fait du bien.

Mais Ce qu’IL Y a en son cenTRE?

JUSqu’IL te ramène Dans un ESPace.

De CALME au Centre de TON ÊTRE.

Celui-ci lors de sa création

Je lui ai donné le nom la perle.

JE ne SAVAIS pas.

QUE

Je POUvais te  nommer fleur.

JE ne SAVAIS pas.

QUE.

Je poUVais te nommer MON étoile.

Je ne SAVAIS pas

QUE.

JE pouvais.

TE nommer COEUR.

Mais quand je T’ai Créé.

LE nom que je t’ai donné est PERLE.

Puis ce soir je T’AI repRIS .

Avec mon outil de TRANSformation.

Sur mon ORDI.

ET j’’AI eu envie .

 DE jouer avec MON mandala.

la perle

UNe PETITE transformation.

Mais LE plus fascinant .

C’est qu’EN.

DéCOUpant une petite partie.

J’ai retrouvé

LE Ciel ET la Mer .

dAns MoN deSSIN.

Jeannele ciel et la mer

 

 

Des images symboliques.

Papillon

««Ce que la chenille appelle fin du monde, le papillon l’appelle naissance»»

Des images symboliques.

Il y a de ces images en moi.

Qui m’apparaissent parfois.

Dans ma vision intérieure.

Qui sont en lien avec des mots.

Toi joli papillon.

Tu es une de ces  images en moi.

Tu es.

Symbole de transformation

Symbole de résurrection.

Une chenille meurt.

Mais elle ne meurt même pas vraiment.

Elle ne fait que se transformer.

C’est juste qu’il lui a fallut beaucoup de temps.

Pour renaître en papillon.

Il faut beaucoup de temps parfois

Pour que vienne une transformation.

Cette  image symbolique

M’as suivit sur le chemin de ma vie.

Parfois tu m’apparais.

Dans une image.

Intérieure ou extérieure.

Et en d’autres endroits.

Tu es venu voler et tourbillonner autour de moi.

Mais toujours témoin.

D’une transformation.

D’une forme de résurrection.

Ou parfois même comme l’annonciation.

De cette transformation.

Il t’a fallut tout ce temps.

Pour former tes ailes en moi.

J’ai étonnamment découvert.

Que tu es le signe de mon ange de naissance.

Tu es une image témoin.

Une image si symbolique.

Pour moi.

Vole vole papillon.

Donne tes ailes à tous les domaines de ma vie

Mais je suis prête à te laisser et à prendre.

Tout le temps qu’il faut.

Pour chaque transformation et pour chaque résurrection.

Quelles sont les images symboliques qui apparaissent en toi?

Jeanne

Lettre à mon enfant intérieur.

Jeanne 5 ans

Ma petite fille intérieure.

Qu’est ce qui  rend tes yeux si tristes ?

Déjà.

Ton sourire si effacé ?

Déjà.

Pourtant nous sommes à l’âge des poupées.

A l’âge de courir et de jouer.

Ton regard est déjà si éloigné.

Des rires et des jeux.

Dis-moi as-tu déjà perdu ?

Cette joie de l’enfance.

Cette insouciance.

Tu es adulte avant ton temps.

Et pourtant.

Tu ne comprends rien.

A beaucoup des expériences.

Qui t’arrive.

Je te permettrai.

De vivre la beauté de l’enfance.

Je te promets.

Nous ferons voler des cerfs-volants.

Nous danserons petite.

Nous chanterons.

Nous dessinerons.

Je sais ou tu es en moi petite.

Tu es au fond de moi prisonnière de lourds secrets.

Et si coincée dans tous les interdits.

Tu vois déjà nous avons fait un pas nous ne sommes pas seules petite.

Paralysée dans la peur de t’exprimer.

Ton langage.

Est bloqué.

Mais je te donnerais la permission.

De vivre les joies.

Je te donnerai la permission de jouer.

De te tromper , de faire des erreurs.

Mais je te croyais plus âgée ?

Là ou tu es devenu si triste.

Au fond de moi.

S’il te plaît parle- moi.

De tes souvenirs.

Dis-moi ce qui te fait déjà si sérieuse.

Ce qui te fait déjà si sage.

Quelqu’un a dérobé ton sourire ?

Dis-moi.

Et tes éclats de rire.

Dis- moi.

Dévoile moi tes secrets.

Y en avaient-ils déjà

A cet âge là ?

Déjà tu vivais dans la peur de perdre ceux que tu aimais.

Je le sais.

J’ai besoin de savoir les fantômes qui t’habite.

Ceux qui te volent ton repos dans tes nuits.

Pour t’aider à les chasser

J’ai besoin de savoir.

Pour nous aider à grandir.

Prends ma main nous rirons ensemble.

Dis-moi as tu déjà cesser de jouer ?

La peur avait-elle déjà volé tes rêves.

Mais as-tu au moins eu le temps de rêver.

Dis-moi.

Je ne peux le savoir si tu ne me parle pas.

Je vois cette petite fille solitaire.

Que tu es en moi.

Je veux devenir.

Ton parent nourricier.

Ton amie.

Je te prends la main maintenant.

Je suis là.

Mais nous sommes là ensemble maintenant.

Mais il y a une chose que je sais.

C’est que je ne t’abandonnerai plus.

Nous nous tiendrons compagnie.

Pour le reste de notre vie.

Je veux te voir rire.

Alors.

Chaque fois tu seras dans tous mes rires.

Je te prendrai par la main.

Je te mènerai vers demain.

Je sais que tu es là au fond de moi.

Peut-être que tu pleure notre vie que tu crois perdu.

Mais je te promets.

Que nous pouvons rire petite.

Je t’amène dans mes sourires.

Je t’amène dans mes éclats de rire.

Tu vois c’est toi qui reprends vie.

En moi.

Confie-moi tes rêves.

Nous les accomplirons ensemble.

J’ai besoin de toi.

Pour les accomplir.

J’ai besoin de cette spontanéité qui me vient de toi.

J’ai besoin de ta simplicité.

J’ai besoin de la pureté de ton cœur.

J’ai besoin de ta capacité a être si près de notre âme.

J’ai besoin de toi petite fille.

Je vivrais avec toi petite.

J’ai besoin que tu vives.

Tu es cette candeur en moi.

Pour traverser la vie.

J’ai besoin de toi.

Pour vivre nos rêves enfouis.

Ensemble nous les trouverons.

J’ai besoin de toi pour y croire.

Pour toujours nous serons ensemble.

Je ne t’abandonnerai pas.

Tu es mon enfant intérieur.

Je vais toujours t’aimer.

Je te promets.

Je t’aime.

xxx

De ton parent intérieur.

 

Mon ami et confident de sobriété.

prière de la sérénité 

 Mon ami(e) et confident (e)de sobriété.

Tu représente pour moi le père et la mère que je n’ai plus.

Le frère et la sœur que j’ai toujours souhaités.

Une personne sur qui je peux compter

Qu’importe l’heure du jour et de la nuit

Alors que dans une certaine période de ma vie

J’ai vraiment eu besoin d’un ami comme toi

Tu es arrivé dans ma vie.

La vie a fait que nos chemins se sont croisées.

Celui ou celle que je sais qui est là juste à l’autre bout

Du téléphone.

Je n’ai pas besoin de t’appeler la plupart du temps

Je regarde le téléphone et je suis rassurée

Car je sais que tu es là à l’autre bout.

Celui ou celle qui ne panique pas, quand moi je panique

Celui qui a plus confiance en moi.

Que je peux en avoir moi-même parfois

Celui qui me rappelle quand dans mes craintes je l’oublie

Que chaque problème

À une solution.

Notre histoire est faites de ces mains tendues.

Pour accueillir l’autre tour a tour.

Celui ou celle qui me connaît parce que je lui ai fait assez confiance

Pour me dévoiler.

Dans toute l’intimité celle de mon cœur et de mon âme.

Je n’ai plus de secrets pour lui.

Même les plus lourds et les plus difficiles.

Je te les ai confiés.

Nous sommes devenus l’un pour l’autre des confidents.

Je n’ai aucune peur d’être jugée.

Et tu n’as pas peur non plus.

Celui que je connais aussi parce qu’il m’a fait assez confiance

Pour se révéler à moi

Dans cette intimité aussi

J’en ai très peu de ce genre d’ami(e)

Je peux les compter je n’ai pas besoin de tous les doigts d’une main.

Je t’ai fais une place dans ma vie dans mon cœur tout près de mes enfants.

Parce que tu m’as aidé à devenir cette mère sur laquelle on peut compter.

Toi mon ami de sobriété

Merci

Ton amie

Jeanne D’arc.