Je t’ai nommé liberté .

perroquet avec mes prismacolor

Un symbole de liberté.

J’ai voulu dessiner une image de liberté.

J’ai sorti mes crayons.

Et j’ai dessiné tes ailes.

J’ai voulu un espace de liberté.

J’ai pris mes crayons et j’ai mis plein de couleurs.

En signe d’ouverture a tous les paysages.

Et j’ai refusé de te garder en cage.

Même la plus belle cage dorée.

Ne sera jamais la maison d’un être de liberté.

J’ai dessiné de grands arbres.

Pour que tu puisse t’y poser.

Et y faire ton nid.

J’ai voulu un chemin de liberté.

Je t’ai offert de hautes montagnes.

Et un ciel.

Pour t’envoler.

J’ai voulu dessiné un symbole de liberté.

J’ai dessiné tes ailes .

Qui te conduisent vers tes plus grands rêves.

Qui te permettent de t’envoler.

Dans les hauteurs

Au-dessus de toutes les circonstances.

Pour les regarder.

Avec un certain détachement.

J’ai voulu un espace de liberté.

Je t’ai permis de choisir l’endroit ou construire ton nid.

J’ai voulu un chemin de liberté.

Je t’ai permis.

De t’envoler vers d’autres cieux.

Car je sais que l’on n’emprisonne pas  un être de liberté.

Je crois que chaque être doit trouver son propre chemin de liberté.

La porte du mien était grande ouverte.

Mais la peur de cet inconnu.

M’as souvent enchainé au connu.

Sans que je le saches vraiment.

La porte était ouverte.

Mais j’avais les yeux fixés.

Sur les barreaux de la cage.

Que j’avais moi-même fabriqué.

Un jour j’ai osé  en sortir.

Et déployer mes ailes.

M’envoler vers tous ces magnifiques paysages.

Il y aura toujours du nouveau.

Dans cet espace , sur ce chemin.

Il est infini.

Ne t’en fais pas cet espace et ce chemin est a l’intérieur de toi.
Tout est en soi et tout part de soi.

Aujourd’hui je chante avec toi liberté.

.Jeanne

22 réflexions sur “Je t’ai nommé liberté .

  1. Mon Dieu que c’est beau se que tu écris Jeanne se texte , est remplie
    d’une grande sagesse , et il est remplie de paisx et de liberté , oui comme
    cette oiseau il faut être libre , il faut toujours garder un peu d’espoir même
    quand tout vas mal , il faut vivre ses rêves que Dieu là-haut dessine pour
    nous il faut aimé la vie tout prendre où tout donné , tout vivre c,est si petit
    la vie , il faut toujours s’émerveiller sous le soleil on n,est tous pareille
    il faut s,aimer s,est tout et brisé nos chaînes mais j,avoue c,est pas facile
    je m,en suis mis bien souvent moi même des barreaux et même doré
    il faut un jour où l’autre s,en libérer , merci pour cette belle réflextion,
    ton dessins est bien jolie un oiseaux sans cage vraiment une belle preuve
    qu’il faut un jour où l,autre lâcher prise et brisé les verrous de la peur.
    Bravo Jeanne pour ton texte il est sublime !!!

    Je t’ai laisser ce commentaire à la suite du tient sur mon billet …
    ( À nos cher Disparus ) je te le met ici , mais excuse la longueur
    de mon commentaire je suis bavarde se soir lol oufff après promis
    je fais mes prières et je file au dodo Bonne-Nuit chère petite soeur !

    Merci Jeanne pour m’avoir donné de tes
    nouvelles ,je sais combien c’est long
    surtout l’attente et puis cela nous fatigue
    les examens , le voyagement , j’espère juste
    que tu souffre pas trop en attendant d’avoir
    un bon traitement … Je te met dans mes
    prières et je prie Denise tout spécialement
    d’intercéder pour toi je sais quelle m’entend
    et combien elle aussi t’aimais comme une soeur
    Et pour mon texte merci de ton partage , oui
    moi aussi je voie parfois le visage d’un être
    cher décéder , un souvenir monte mais je
    savais pas que c’étais de cette facon qu’il
    nous visitais , cela as pleins de sens ce que
    tu me dis, car parfois je pense même pas à eux et surgit un souvenir , toujours un beau
    et une fois c’est en 2005 deux mois après la
    mort de mon père , un soir avant de me coucher
    j’ai parler avec mon père , comme si il était
    là , je lui ai demander pardon de l’avoir jugé
    bien souvent et que j’en avais pas le droit ,
    je regrettais de lui avoir dit se que j,avais
    sur le coeur pour le mal qu’il m,avait fait
    mais je lui ai dit que je lui pardonnais tout
    qu’il pouvais reposer en paix maintenant ,
    que je lui en voulais plus que tout étais
    pardonné dans l,amour disons que c’étais un
    pardon mutuelle et une semaine après alors
    que je ne m,y en attendais pas , je sais que
    c,est dur à croire mais une nuit au pied de
    mon lit je l’ai revue dans une belle lumière
    il avait son habit il me souriait , alors je
    lui ai dit ;( Papa ! Tu es pas mort ? …
    il ma dit bien Non !!! Il s’est regarder et
    moi aussi , je le voyais en entier sauf ses
    pieds , puis il as dit l’air remplie de joie
    en me fesant un si beau sourire …
    il a ajouté … Je Suis Toujours Vivant ! )
    Et pouf il a disparut , le plus bizarre …
    c’est que je dormais avant de le voir en songe
    mais je ne comprends pas pourquoi , je n,avais
    pas l’impression d’avoir dormi , je ne me suis
    pas réveillé , c’est bizarre j’étais assis
    dans mon lit , et je me sentais en paix avec
    lui je me suis recoucher appaiser de le savoir bien et toujours vivant …
    je crois que c,est beau la mort c’est
    plein de vie dedant , Bonne-nuit petite soeur,
    et prends bien soin de toi je t,embrasse xxx
    Gigi qui pries pour toi et qui t,aime beaucoup

  2. Bonjour Jeanne,
    J’adore ta perception ..mais surtotu ta manière de définir la liberté… Tu l’exprimes si bien.. si poétiquement… mais surtont tel un consensus fait d’une démarche de toute une vie.
    J’espère que tu te portes bien. Merci pour le spuissants textes que tu nous offres et nous partages.
    Amitiés

  3. Que c’est beau Jeanne…

    Un tel élan de liberté…
    On la sent nous envahir en te lisant…

    Un peu comme le souffle coupé devant l’immensité d’un magnifique paysage…..ou comme ce qu’on doit ressentir dans un grand vol plané….

    Oui…comme tu le dis…c’est surement un gout d’infini…..

    Merci de ce moment….

    J’espère aussi que tu te porte bien…..j’envoie vers toi de belles énergies…..

    Merci pour ton passage que j’ai beaucoup apprécier…la suite s’en viens…j’ai eu un bris majeur d’ordi….la tout se règle..j’ai un nouvelle ordi…mais c’est le temps qui m’a manquer…

    J’ai un nouveau boulot…ca me demande beaucoup d’energie….mais peu a peu tout reprendra sa place…..j’ai hate..je m’essouffle un peu parfois…..

    Aujourd’hui…congé !!!!

    Je pense a toi…a vous tous…

    Prend soin de toi Jeanne…
    Amitié
    Sorcière

  4. Ce texte est magique …
    On le lit …et on respire mieux …plus …!
    Comme si ce vent de liberté venait me toucher ou effleurer de son aile, mon âme qui partage avec toi cette quête de toujours plus de liberté …!
    Que de sagesse et d’expérience de toute une vie, tu nous partages-là Jeanne …
    Merci pour cette générosité …
    Oui … » Tout part de soi  »…..

    Je t’embrasse …et je continue à prier pour toi …xxx
    Manouchka

  5. Bonjour Jeanne, » Aujourd’hui je chante avec toi liberté »… Magnifique texte…! J’espères que tu va bien mon amie… J’ai peu de temps pour écrire, mais je pense à toi tous les jours… Tu es dans mon coeur… Bon week-end!
    Avec toute ma tendresse

    Francine xoxo

  6. merci a chaque commentaire mon cœur est rempli de gratitude , après quelques jours passé a l’hôpital je suis en mode lecture Derniers fragments d’un long voyage de Christiane Singer et j’y trouve des perles ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.