Je pleure mon absence

Publier 07/ 07 2011 sur le cahier de Jeanne D’arc 

Dédié a toutes les terres violées

Quand j’ai entendu cette chanson .

Que tu chantais .

Justement les mots sont venus me chercher très loin.

Ca viens de loin.

Je l’entendais pour la première fois

Si tu savais combien de  larmes me sont montés aux yeux.

Comme si les vannes venaient de s’ouvrir dans le fond du cœur .

Ce soir j’ouvre celle des mots.

Puis  j’ai compris des choses .

J’ai pleuré mon absence souvent de mes amours .

Oui je  pleure mes absences ….

Qui étaient très souvent bien involontaires.

Oui je pleure  mes absences des hommes que j’ai aimés.

Mes absences a m’abandonner .
Pour les hommes que j’ai aimés.

Ils ont aussi été volés.

J’ai aimés des hommes de tout mon cœur.
Mais jamais complètement capable de les aimés de tout mon corps .

Comme si une grande partie de cette possibilité m’avait été volé.

Comme si on m’avait volé la possibilité d’être complètement femme.

Comme si cette partie je voulais comme la laisser mourir en moi.

Je refusais de la laisser vivre.

Certains ont su et d’autres pas.

Ce qui n’était pas présent en moi.
J’aimerais leur en demander pardon.

J’aimerais me le pardonner.
D’avoir été là .

Sans y être totalement.

Pas que je m’en sente tant  coupable.

On ne peut donner que ce que possédons.Et cette partie je ne crois pas qu’elle m’appartienne.

Un  jour je l’ai abandonné dans un acte dont je me suis coupé.

J’ai laissé cette partie là .

Sur le terrain de mes abus.

Les abus physiques et aussi tous ceux psychologiques .
Et les abus sont nombreux et pas tous sexuels.

Je l’ai cherché et pleurer toute ma vie .

Cette partie abandonnée.

Ca viens vraiment de loin

Ne vas pas croire que tu ne me fais pas du bien.

En chantant.

Enfin je peux comprendre mon manque.

Enfin a travers Ces mots.

Je peux pleurer chacune de mes  absences .

Et me pardonner toutes ces  absences .

Oui ca viens de loin.

vraiment

««ca viens de loin »»

Merci a Manouchka pour la chanson de Judy Richards 

Jeanne d’arc ❣

12 réflexions sur “Je pleure mon absence

  1. Bonjour Jeanne ,
    Je suis émue jusqu’au fond de mon être …J’ai des frissons partout…
    J’avoue qu’en te lisant, je me suis demandée si j’avais bien fait de mettre cette chanson sur mon blog …Et voilà que tu me rassures en disant :
     » Ne vas pas croire que tu ne me fais pas du bien.En chantant.
    Enfin je peux comprendre mon manque.Enfin a travers Ces mots.
    Je peux pleurer chacune de mes absences .Et me pardonner toutes ces absences …. »….

    Je ne sais pas comment te dire  » merci  » …à toi….qui trouve la force de nous partager tant de choses de ton vécu ….Merci à la Vie qui m’a inspiré ce geste…et qui a mis sur ma route des personnes aussi extraordinaires et courageuses…Quel bel exemple vous êtes pour nous tous et toutes….
    Vos témoignages, nous font tellement grandir….

    Sois bénie Jeanne …
    Je t’embrasse
    Manouchka

  2. Bonjour Jeanne,
    Oui, quelle force tu as en toi de nous partager des choses aussi personnelles et profondes … je t’admire vaiment ! La reconnaissance de ton intérieur sur ce qui te paraît moins bon rejaillit sur chacun et chacune de nous par une rencontre avec toi qui devient moment de bonheur et d’amitié !
    Tu es une femme extraordinaire Jeanne crois-moi !
    Sincèrement et en toute amitié,
    C☼lette 😀

  3. Pardon, Jeanne….
    Les mots ne viennent pas…
    Ils se bloquent….on ne sait où…
    Derrière quelle sensation, quelle peur, quel souvenir ???
    Ceux qui voudraient s’exprimer se censurent d’eux mêmes.
    A ne plus savoir que dire, de peur de rajouter de la peine, ou de ne pas panser correctement les plaies, encore ouvertes…

    Je t’embrasse fort.
    Jacques

  4. Bonsoir Jeanne,
    À la lecture de tes mots… je suis ému… touché…. mais le sentiment le plus fort qui monte en moi est l’admiration que j’ai pour toi….
    Je réalise que la victoire ou la réussite sur les événements n’est pas une question de temps mais d’accomplissement au bout du compte…
    Tu dis ne pas avoir toujours pu t’abandonner totalement à l’amour…. mais là tu y parviens face à toi-même… c’est ça la victoire sur tout ce mal….
    Je t’admire…. et je grandi de bénéficier de ton amité virtuelle… Tu es quelqu’un d’enrichissant…. et c’est à nous tous que tu fais du bien… merci de nous offrir ça… et de te permettre d’être toi-même au bout du compte…
    Salutations sincères
    Kleaude

  5. Toucher en plein coeur quand je te lis ma chère Jeanne j’ai l’impression
    du déjà vécu , wow ! Commme dans un sens notre passé se ressemble
    je suis sans mots je trouve cela merveilleux que tu sois capable de
    pouvoir t’exprimer en toute simplicité tu es une grande dame et je
    t’admire beaucoup gros bisous de tendresse tu as toute mon admiration
    Tendresse & Amitié sincère Gigi xox

  6. Bonsoir Jeanne….

    Je suis émue….je suis un peu comme Jacques….l’émotion me noue les mots….peur de ne pas choisir les bons mots pour te dire toute ma tendresse et l’émotion…..je suis aussi comme nos ami (es) …a la fois émue et Jeanne…. que j’admire la femme que tu es…..
    Je n’aurai pas la prétention de dire que je comprend…mais j’entend ..le coeur ouvert….et je voudrais t’offrir toute ma sollicitude et ma tendresse…et ma reconnaissance a te lire…car tu es une si belle et magnifique personne…

    Prend soin de toi Jeanne…

    Amitié reconnaissante …
    Sorcière

  7. coucou Jeanne
    je ne sais que dire à part l’émotion que m’a procuré ton écrit
    ne pleures pas trop tes absences car au fond,
    tu etais toi et certaines de tes faiblesses d’antan
    maintenant tu es toi à part entiere et tes absences, tu les as comblé d’une autre façon,
    celle de vivre pleinement la personne que tu es à présent avec toute la générosité que ton coeur a à donner…
    bisous Jeanne

  8. Pingback: Je pleure mon absence | Le cahier de Jeanne D'arc

  9. J’m’ étais promis de t’en parler
    C’matin en faisant ton café
    Te dir’ qu’hier soir dans tes bras
    J’t’ai fait l’amour mais j’tais pas là

    Comment te dir’ qu’c’est pas d’ta faute
    C’est toi que j’aime, y en a pas d’autr’
    Te fair’ comprendr ‘ qu’ça s’passe en d’dans
    Que ça m’fait mal depuis longtemps

    Ça vient de loin ça vient de loin
    Ça m’enlève souvent la faim
    Ça vient de loin ça vient de loin
    J’suis blessée dans mon coin

    L’eau bouill’déjà et j’t’ai rien dit
    D’mes premiers chums et d’leurs ment’ries
    Ni d’mon père qui ach’tait ses faveurs
    D’ma mère qui pensait qu’c’tait ça l’bonheur

    C’pas just’ les peines de ma jeunesse
    J’en veux aussi aux autr’ qui blessent
    Qui battent qui violent et qui maltraitent
    Et qui font ça depuis des siècles

    Ça vient de loin ça vient de loin
    Ça m’enlève souvent la faim
    Ça vient de loin ça vient de loin
    J’suis fâchée dans mon coin

    Je suis toutes les femmes
    Violées, battues,
    Achetées, vendues,
    Je viens au monde marquée

    Je suis toutes les femmes
    Trompées, laissées,
    Vidées, brisées,
    Et j’ai du mal à pardonner

    Si j’te donn’ moins que tu mérites
    C’est pas toi, c’est mes bibittes
    Le plaisir, je dois t’avouer
    En quelque part, c’est une corvée

    C’est tout ça que j’voulais te dire
    Mais j’pas capabl’ de le sortir
    J’t’ai préparé ton café
    Tu mettras l’sucr’, j’l’ai oublié

    Ça vient de loin ça vient de loin
    Ça m’enlève souvent la faim
    Ça vient de loin ça vient de loin
    Viens m’chercher dans mon coin… Judy Richard

    Bonjour Jeanne,
    Des paroles riches de sens, tout comme ton témoignage que j’accueille avec beaucoup de tendresse et de gratitude…Encore une fois, je suis si heureuse d’avoir pu t’offrir, en toute humilité, cette interprétation.
    Je t’embrasse en te souhaitant une belle et sereine journée sous le soleil.
    Tendresse et amitié toujours
    Manouchka

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.