il y a des images qui ne sont que bonheur

Mimi josée francis et licia

Il y a des images qui ressemblent tellement au bonheur .

J’ai choisi celle-là parmi des centaines d’autres.

Des images qui valent milles mots.

Il y en a tellement maintenant en moi.

De tous vos rires et vos  sourires qui ont pouvoir de guérison..

Des rires que l’on entends  qui nous habite.

Qui laissent des grandes traces de tendresse.

Des sillons plein de douceur.

Il y a des images.

Oui il y a en moi vos visages.

Qui sont imprimés sur le cœur.

Qui portent la joie.

Dans mon être.

Dans mon cœur de mère et de grand-mère.

Jeanne

Un dessin de Licia

dessin de licia

Licia .

Le Dessin est tout nouveau j’aime tellement vos dessins d’enfant

Le texte a été écrit tu n’avais que 2 1/2 ans.

Mon amour n’as pas changé depuis .

toi tu  débuteras ta première année scolaire.

Cette année .

Quelles petites choses ont changés en toi depuis cet écrit de 2007.

Tu as grandie et débuté l’école. .

Tu as découvert l’hier le demain.

Mais ton rire et ton sourire n’on aucunement perdu leur pouvoir et de leur valeur.

Et tout  l’amour que j’ai pour toi

n’as lui pas bougé d’un iota.

………………………..

Texte écrit en 2007

Ton rire et ton sourire .

Pour moi ils valent tout l’or du monde . .

Tu es ma petite fée, ma princesse, mon petit rayon soleil .

Tu me fais rire tu me fais tellement vivre de joie .

En dedans que tu ne peux même pas  l’imaginer .

Quand tu parle .

Tout ton corps s’exprime .

Tu parle avec tes mains .

Avec tes yeux .

Avec tout ton visage .

Tu es tellement expressive .

Tu es à l’âge de la spontanéité .

Tu me rappelle .

L’enfant qu’il y a en moi .

Et qu’à ton contact je me permet de laisser vivre .

Tu me rappelle .

La beauté de tous les enfants du monde .

J’aime cet âge de l’ enfance .

Car tu vis vraiment au présent .

Pour toi hier tu ne sais pas ce que cela signifie .

Et tantôt pour toi est peut-être dans une seconde une minute ou dans une heure .

C’est l’instant ou tu décides que tantôt est arrivé .

Tu ne connais pas encore la honte, la gêne ,la peur du ridicule .

Quand tu dis maman , papa , grand –maman .grande sœur ,grand-papa où tante dou

Nous ressentons tous de l’amour à l’état pur .

Un amour qui n’as pas de prix .

Et qui pourtant est totalement gratuit .

Dans tes yeux brille la lumière et des millions d’étoiles .

J’ai cherché l’origine de ton prénom .

IL vient du nom Elisabeth.

Qui signifie maison du Seigneur Dieu .

Tu es la plus jeune de mes petits enfants et je veux débuter par toi .

Pour témoigner combien être une grand-maman .

Comble mon cœur de joie .

Et combien je suis reconnaissante de vous avoir dans ma vie .

Je t’aime ma petite princesse .

xxxx

aimer la vie

création

Aimer la vie.

Aimer sa vie.

Aimer comme le soleil qui réchauffe la terre.

Aimer comme les étoiles et la lune qui éclairent la terre

Il se contente de briller.

Elles se contentent juste de scintiller.

Ils acceptent d’être ce qu’ils sont.

Et d’être ou ils sont.

De briller et de scintiller sur tout et sur tous.

Ils acceptent complètement leur fonction.

Aimer ce n’est pas quelque chose que l’on choisit.

C’est un sentiment que l’on vit.

Aimer c’est un ressenti qu’on laisse grandir en soi.

Aimer sans ne jamais attendre rien.

Juste de laisser l’amour en soi.

S’étendre et puis s’étendre encore.

Sur tous et chacun.

Jusqu’à englobé  complètement tout.

Peu importe ce que tu fais.

Peu importe tes choix.

Là tout au fond de moi.

Tu fais parti de moi.

Il existe juste une création.

Et elle contient tout, oui ! Vraiment tout.

De l’infiniment petit jusqu’à l’infiniment grand.

Du plus petit caillou jusqu’au soleil immense.

L’air que tu respire.

La terre qui te porte.

Tous ces fruits dont tu te nourris.

L’eau dont tu t’abreuve.

Et celle qui te désaltère.

La brise qui te rafraîchit, mais aussi les grands vents qui te bousculent.

Les rires et les sourires qui t’enchantent.

Les pleurs et les cris de détresse.

Qui te permettent de les consoler.

Les mains tendues vers toi.

Qui t’offre ainsi la possibilité de donner.

Aimer, aimer vraiment toute la création.

C’est laisser vivre l’Être en soi.

Non! Je ne sais pas toujours aimer ainsi.

Souvent je suis comme un petit bateau qui flotte à la dérive.

Mais tant que je garderai ma boussole tourner vers cet idéal.

Je suis convaincu de retrouver encore et encore le chemin de la maison.

AMOUR !

Jeanne D’arc