Quand la pensée est offerte en cadeau…WOW!

Confidences.Scan cahier

Il y a maintenant déjà presque qu’une année Ma belle Josée lors d’une visite en terre américaine tombe sur un cahier.

Vous pouvez en voir maintenant la page couverture dans mon image de fond de blog.

Mais pour vous dire que ce cahier en le voyant ELLE c’est de moi que ce cahier lui parlait.

Elle y voyait déjà mes écrits et poèmes a l’intérieur.

L’ Amour dans sa pensée…

Moi aussi quand je l’ai reçu tout de suite je m’y suis sentie comme en terre si familière.

Il m’y serait tellement agréable d’y déposer un peu de ma vie sur les pages.

C’est tout l’ensemble que vous devriez voir les pages sont de papier brun qui dans notre famille  recouvrait nos livres d’écoliers comme ceux de nombreuses familles un peu moins bien  nantis.

Mais ce même papier brun servait aussi a envelopper aussi bien les cadeaux que tout autre chose … un papier tout usage.

Ce papier faisait parti de notre vie .

Il pourrait dans ma mémoire ne me rappeler que la pauvreté , mais il me rappelle tellement plus que cette surface.

Il est devenu je le vois :si beau dans ma mémoire  ce simple papier brun.

En même temps que je travaillerais sur le montage du cahier que je lui offrirais en retour enrichi de certains de mes écrits.

Ici je continuerais de vous écrire dans ce cahier que je personnalise petit a petit .

Je vais tenter de m’y laisser guider par l’inspiration.

Qui me vient du cœur des gens et des choses.

Et aussi de chaque expérience vécue aussi difficile soit-elle qui une fois dépassée devient encore une richesse de plus dans Mon trésor .

J’adore recevoir ainsi des cadeaux qui sont choisis avec une attention si spéciale .

Ils me touchent vraiment.

l’amour tu le ressens tellement dans le cœur du présent.

Ils me sont tellement plus précieux que des montagnes d’or ou de diamants.

Ils sont mes pierres précieuses a moi.

Mes perles.

Ma citation en en-tête << Là ou est ton cœur là est ton trésor>>

ne se retrouve pas là du tout par un pur hasard. mais parce que cette citation elle est là gravée au centre de mon être.

Merci de tout cœur ma belle Josée …

Je t’aime.

xxxx

Maman.

Je veux aussi ici vous partager le poème d’un ami un poète au grand cœur, sa vision sur le cahier de Jeanne .

Voici la vision de Gaël sur le cahier de Jeanne…

Le Cahier De Jeanne.

Dans le cahier de Jeanne
J’y vois en grand la belle âme
Courant dans l’écriture
Marchant sans fioriture
Vers un monde en soi.

Dans le cahier de Jeanne
On y lit le grand cœur
Une part de bonheur
À la recherche de la matière
Qui fait relever l’être à terre.

Dans le cahier de Jeanne
Un apaisement de mots
Une réflexion certaine
Livrée tel un grand cadeau
Qui s’ouvrira loin du terne.

Dans le cahier de Jeanne
C’est le cœur et l’âme
De mon amie Jeanne
Qui à nous se dévoile
Et même là jusqu’aux portes
De la lointaine Paname.

Paul Andrews
Écrit le 15/12/2012.

merci Jeanne de nous ouvrir les pages de ton beau carnet de vie, d’écriture
je t’embrasse bien fort

15 décembre 2012 à 6 h 39 min.

………………………………..

Visitez Gaël.

http://wishaga.wordpress.com/

Merci du fond du cœur gentil poète.

Jeanne

Trouvailles de classement dans mes dossiers

Il y a des soirs comme ce soir ou le sommeil nous fausse compagnie, souvent dans le passé ce fût l’angoisse qui me tenait éveillée. En d’autres moments ce fût mon corps qui se faisait trop douloureux.

Maintenant souvent c’est une grande fébrilité qui me tient le plus souvent loin des bras de Morphée.

Un peu comme si mon cœur et mon corps n’arrivait pas à se placer en mode repos.

Mais je ne redoute plus ces nuits ou le sommeil brille par son absence j’ai ma plume pour me tenir compagnie.

J’aime ces instants seule avec moi-même, en compagnie de mon journal.

C’est vrai que maintenant mon journal le plus souvent je le tape au clavier plus souvent que je l’écris.

Assise dans mon fauteuil préféré, mon portable sur les genoux.

J’aime aussi écouter les sons dans la nuit j’entends le tic tac de l’horloge, et tous les petits bruits de fond qu’on entend dans la nuit quand ceux du jour ont fait silence.

Autant je peux aimer la musique le jour, autant j’aime la nuit être bercer par les seuls sons qui appartiennent aux objets et aux choses c’est une merveilleuse pratique pour m’amener en pleine journée à écouter les sons dans la nature : le vent dans les feuilles, le merveilleux chant d’un cardinal….

Je n’ai jamais oublié le jour ou j’ai entendu pour la première fois le chant de cet oiseau aussi rare que soit la présence de ce bel oiseau dans la ville. C’est pourtant là que je l’ai aperçu la première fois

Niché dans un arbre d’une rue ou j’aime marcher.

Un pur moment d’émerveillement …

Les sons de l’eau ….

Souvent je passe a coté de la musique de la nature, tellement le bruit qui les enterre capte mon attention première.

Il y a beaucoup de vie la nuit, plus faites de sons que de mots, les seuls mots sont ceux que je viens ici coucher sur ma page. Quand je quitte pour un instant le mode écoute.

Je sais qu’en ces instants je perds un peu. Mais mon âme veut rendre témoignage donc mes doigts s’agitent sur le clavier, mais l’oreille …reste tendue présente.

Ce soir je laisse un peu aller ma plume, a son propre rythme, un parfum soudain capte mon attention, je prends le temps d’humer cette odeur qui monte dans mon odorat, je peux m’arrêter et savourer ce moment j’ai tout mon temps.

J’écoute la calme respiration de mon amour endormi.

J’entends les sons de l’extérieur, des oiseaux commencent à se faire entendre, ils s’assemblent toujours a la même heure juste en face de chez moi comme si la terre commence lentement à s’éveillée tout en douceur.

Bientôt les bruits du jour reviendront prendre leur place, ceux de la nuit deviendront à nouveau des bruits de fond j’espère qu’ils laisseront assez de leur empreinte en moi, car ils sont si apaisants.

Même si le sommeil a brillé par son absence cette nuit, mon être est reposé.

Quand les bruits du jour viendront trop m’étourdir, j’espère que mon oreille garde souvenir et puisse les entendre derrière et y puiser ce calme dont ils sont porteurs.

Jeanne D’Arc

Invitation……

imageJe t’invite en voyage.

Je t’invite au voyage, nous ne traverserons aucun continent nous ne naviguerons dans nul autre bateau que celui du cercle de ta vie.

Nous ne voguerons sur nulle autre mer que celle qui se rend dans les profondeurs de ton être

A la rencontre de ton âme.

Le capitaine ne t’amène jamais plus loin sans ta permission.

il attendra toujours que tu sois prête à t’y rendre.

A l’instant le meilleur pour toi.

Il n’y a aucune limite de temps.

Le temps dans ce voyage ne compte pas.

Car le temps en fait n’existe pas.

Le maitre possède une patience infinie.

Certainement que le voyage conduit parfois dans des vents très forts.

Tu t’y sentiras surement bousculés et pas loin de chavirer.

Jusqu’à te porter près, tout près de la mutinerie.

Au bord.

De L’idée d’abandonner le navire.

Quand tu y verras ta barque si minuscule.

Mais un jour c’est dans ce voyage ou je fus invitée et jamais depuis je n’ai eu aucun regret.

D’être monté dans ce bateau.

Même si je savais que j’avais un grand territoire a exploré.

Pour atteindre le dernier rivage. 

celui sur le quel je saurai sans aucun doute que je suis enfin a  la maison 

C’était un matin de grande tempête que fut en moi lancée l’invitation.

Et ce matin là.

J’ai répondu OUI présente.

Jeanne D’arc

Le cahier de Jeanne

 

 

 

Le cahier  de Jeanne

 

2012/12/12

Un nouveau jour qui se dessine, un  soleil qui se pointe, je viens de m’assoir à moma petite maison (3)n clavier et je n’ai aucune idée de ce que je vais lui raconter ce matin.

Je me laisse inspirée par les idées qui se présentent et les objets qui m’entourent

Mais mon traitement de texte ne fait que me souligner des fautes,  voilà pour les fautes , ca vas mon vieux j’ai compris mais il y a des mots que je sens Oui des mots que je veux marier en moi. c’est un peu ma façon d’écrire c’est tout pareil aux empreintes de mes doigts,aux   traces de mes pas.

Alors ne me  souligne pas une faute ,si un mot dans ton dictionnaire n’y est pas .

Si j’ai fini par décider que pour moi il avait prit vie. Il   résonne en moi ce son  . Il fait un écho.

Dans ce cahier qui en fait n’en est pas un , ces mots ils resteront.

Dans ce cahier que j’ai reproduit dans un espace de mon ordi , c’est devenu plus facile pour moi de taper les mots que de les écrire , mais il fallait bien quand même que je leur procure un coin ou ils pourront venir librement , se poser sur un  terrain avec un air familier.

Un Dossier qui leur appartiennent. à ces écrits du matin

Autre que celui des poèmes et des textes.

Mon ordi c’est devenu mon bureau , ma bibliothèque, mes archives.

mon lieu de travail ,

Je voudrais bien me retrouver  moi aussi dans  un territoire familier , comme si il me fallait y imprégner ma couleur , je ne peux je le sais y retrouver les odeurs de l’encre et du papier , mais je dois trouver d’autres repères pour l’apprivoiser  et y  inviter mon écriture .

Qu’en voyant la couverture ou en ouvrant ces pages.

trouvez une certaine couleur qui soit la mienne …

Un rappel dans un en tête ou au pied de pages  , comme dans un vrai cahier.

Je trouverais idéal aussi pouvoir d’une façon ou d’une autre  y insérer mes gribouillis dans les marges.

Alors je laisse travailler ma créativité pour créer ce cahier de Jeanne 

Je devrais sans doute dire un cahier pour Jeanne. 

 

Pas nécessaire pour les mots car les mots ils se renouvelleront toujours.

Ils seront toujours neufs.

Je crois qu’ils répondront a l’invitation , 

Mes mots sont des pans de ma vie sur le papier ou maintenant sur les lettres d’un clavier.

Et mêmes si nos mots sont en fait souvent les mêmes.

Les miens et les vôtres. 

Car les mots appartiennent a tous.

Aussi paradoxale que cela puisse être , ils sont unique a chacun.

La joie est complètement bleu comme un ciel sans nuages  pour certains et si incroyablement jaune ou rouge pour d’autres couleur de soleil levant.

Mais elle sera toujours superbement remplie de lumière car c’est la tienne.

Elle brillera en toi comme un diamant. 

Pour moi elle est si remplie de nuances., de mouvements , odeurs , de goûts , de douceurs.

Alors les mots  à chacun de nous parlent souvent du pourquoi ou  de l’endroit

Le pourquoi me dis pourquoi tu as de la peine … ton sentiment , ton émotion.

Le ou m’indique le domaine ou est situé ta peine ,dans tes amours,ou ailleurs dans tes deuils ???? dans tes pertes.

Mais toi seule peut dire

Comment est ta peine , comment tu as mal ,si elle est comme une grande tornade qui arrache toutes tes fondations ….ou comme un étau qui te retient entre ses serres.

Comme un feu qui te brule au lieu de te réchauffer,  comme une eau qui te noie plutôt que de t’abreuver.

Toi seule sait le comment de ta joie et de ta peine.

Ton froid et ton chaud.

Ton haut et ton bas.

Les mots appartiennent a tous leur contenu est unique a chacun. 

c’est pour cela que tes mots Les tiens danseront toujours comme toi .

C’est pourquoi tes mots c’est toi.

Que l’évangile pour moi c’est lui , même si les mots avaient été dit avant lui.

Je sais que je saurais y découvrir dans leur mouvement ta signature .

Oui je reconnaitrais toujours des mots Manouchka , des mots Gäel, des écrits Kleaude des mots  Francine des mots Sorcière ..

Des mots et dessins Annette . des mots Colette , des mots et dessins Marlaguette.

Des  mots Michèle . des mots Jacques.

Et tous les autres ……. Une page qui est complètement Gigi, et des pensées Alissa,

Des mots Anita et des Mots Denise  qui font qu’elles sont encore là.

Ce cahier il contiendra les mots Jeanne D’arc. 

Mais dans la forme.  mon cahier  je veux qu’il ait un  fil conducteur.

Un fil  qui fera que mes mots  trouveront leur rythme

Qui fera qu’ils vogueront  comme  Jeanne

Un fil qui les tiendront ces pages  pour ne pas qu’elles se perdent en tout sens.  comme si je leur donnais un cadre et en même temps une grande liberté d’en sortir.

J’aime écrire et j’aime apprendre avec mon ordi mes logiciels je découvre a tous les jours.

C’est devenu un coffre aux trésors, un carré de sable.

mon cahier d’écolier, mon livre d’images .

Ma fontaine de jouvence .

J’ai tellement tout a apprendre.

Tant que la journée ne sera pas finie je laisse la page ouverte.

A l’écriture

Je ne veux pas toujours composer des textes. Comme des poèmes ou des bouts de vie.

Ma passion c’est cela, mais c’est autre chose aussi.

Comme tous ceux qui enseignent à libérez votre créativité les Julia Cameron, les Anne-Marie Jobin , les Josette Carpentier de ce monde qui sont devenues pour moi des guides … sur le chemin .

Ma plus grande passion c’est la créativité …..

Ce mot pour moi  contient les cadeaux de mon Créateur.

Ma plus grande passion c’est la VIE qu’il m’a donné 

Lui IL  est le porteur de toutes les créations et il les distribue a chacun .

C’est ma vision simplement.

Mes dessins ils ne sont pas des œuvres, ils ne sont vraiment pas faits pour être beaux mais pour me faire du bien.

La joie n’est pas dans les réussir la joie est dans le chemin pour les faire.

Dans tout le voyage du premier trait au dernier. 

Qu’importe ce qu’ils sont ils seront toujours réussis. crois-moi.

Je veux écrire mais je ne veux pas que mon cahier devienne routine

Mon journal semble changer un peu de forme mais quand j’aurais pris mon rythme de croisière les mots viendront peut-être s’offrir a moi comme on s’offre à son amoureux.
Je suis prête à faire des exercices et les rituels qu’il faudra.

Pour t’inviter. toi ma créativité.

Pour vous invités tous mes processus.

Je crois que tu peux me dévoiler ma vie.

Tu peux en ouvrir des portes que j’ai closes.

L’inspiration viendra peut-être à ma rencontre.

Et ensemble nous ferons un grand collage de mots et d’images.

J’offrirai à mon cahier mes images mentales. Mais d’où montent mes mots. Ce matin je les sens danser dans ma gorge.

Ils montent parfois jusqu’au bord des lèvres mais s’y arrêtent souvent, l’agitation devient grande par moment car le cœur de mon  l’âme veut se dire mais la peur prend possession parfois et en arrête l’envolée

Et y impose souvent une censure.  

Je quitte  ma page ce matin, je dois aussi  vivre ma journée j’ai une vie tout aussi rempli en dehors de ce cahier, Et pourtant quand j’en sors… je m’en vais chercher et rencontrer des gens et des images que j’ai envie d’y ramener et de les coucher ici dans mon cahier. Quand arrive la fin de la journée.

voila le cercle de ma vie , wow! ma vie devient  mandala. plutôt qu’une vie qui tourne en rond .

Jeanne D’arc

 imageUN JOUR A LA FOIS

Ma page journalière

image

C’est ici que je viens couché mes humeurs , mes ressentis , ici que je viens déposé chacun de mes frissons  . ici que je viens  parler de mes espérances , de mes rêves,C’est ici aussi que s’apaise les grands vents qui me bousculent  .

Tous  les mots que je laisse sur la feuille ,ils me libèrent dans   l’intérieur…. de toute la pesanteur des grandes peurs qui parfois me visitent .

Les mots déposés ainsi sur cette page font la paix et souvent me procure cette sérénité si chère et tellement nécessaire a mon cœur.

J’ai pas vraiment le réel besoin de raconter chaque détail d’un évènement juste parfois un mot , une petite phrase .

Et mon être revisite  les histoires de son existence.

Ces mots ses petites phrases sont des indices,

Elle connait , toutes les secondes qui ont pris des airs de  visitations, les minutes de véritables résurrections tous mes instants épiphanies.

Au fil des jours et des pages s’installe des guérisons…

du cœur , du corps , de l’âme.

Des mots, des endroits .

Qui deviennent un peu des lieux bénis pour moi.

Un banc parle de mes amours .

Alors ce banc n’est plus un simple banc il est devenu mon banc pour un moment .

Il était tout a moi pour cet unique instant présent

Un arbre connait mes plus grand secrets , un chemin a comptés mes pas il porte les empreintes de leurs fébrilités.

Un bord de rivière qui a apaisé des angoisses.

Une fenêtre me rappelle mes ouvertures .

Un cadenas mes fermetures a double tours

Une porte mes entrées et aussi mes départs.

Une table de resto a comblé un …..espoir

Une rose m’as parlée de ma mère..

Une peinture m’as fait voir la peine qui m’habitait..

Un escalier a fait monté a ma mémoire toute l’attention de mon père.

Elle est ma compagne fidèle cette page.

Tout  comme  ces objets elle ne me dis jamais un mot qu’une oreille puisse entendre , mais elle agit pour moi comme si elle était vivante.

Ici que je fais les mises au point . toutes mes mises a jour.

c’est ici que je lui déclare mes joies mêmes si souvent elles se présenteront  dans des formes de  soleils jaunes.

merci page fidèle  compagne de mon voyage.

Je t’aime.

Jeanne D’Arc

voyage (2)