Correspondance du 04/04/2013

 

Une réflexion venant de la petite voix d’Eileen Caddy que cet être cher à mon cœur m’envoie a chaque matin au lever du jour.

Voici celle reçu ce matin-làla petite voix

Ne t’appuie sur personne. Tu n’as besoin d’aucun soutien extérieur ni d’être rassuré, car tu as tout au fond de toi. C’est à la paix intérieure que chacun aspire, et elle est là lorsque tu prends du temps pour la rechercher. Prends-tu du temps pour voir la vérité, ou acceptes-tu tout ce que tu entends, vois et lis sans discernement? Quand tu connais quelque chose de l’intérieur, rien ni personne d’extérieur ne peut l’ébranler. C’est quelque chose de si réel pour toi, que peu importe si le monde entier s’y opposait et te disait que tu as tort. Tu pourrais continuer tranquillement ton chemin sans être troublé ni déséquilibré. Cela, c’est la joie et la paix de la connaissance intérieure. C’est ce qui peut te donner la paix qui dépasse tout entendement. Alors quand tu as un doute quelconque à propos de quoi que ce soit, intériorise-toi et recherche la vérité et Je te la révèlerai; puis va ton chemin dans la paix et la confiance….

Xxx

Voici ce que ces paroles me disaient à moi. Et comment elle s’infiltre en moi.

Celle-là me fait penser a ce que m’avais dit ma psychiatre tu a tout en toi pour ne plus retourner Dans le chemin ou tu te perds complètement, sur le moment je n’en avais pas la certitude mais cette parole avait semé une graine d’espoir.

Elle a cru en mes capacités bien avant que j’y crois.

Et cette petite graine a fait son chemin, elle a grandit jour après jour.

Cette partie de toi dont parle la petite voix c’est ton grand soi qui t’habite, ta partie Divine.

Moi c’est comme ca que je la vois.

Moi je n’ai plus de doute, quand j’ai vraiment acquis cette certitude je n’ai plus eu besoin jamais de retourner à l’hôpital. (1995 )

Je ne dis pas que jamais je n’ai de l’angoisse ou des peurs, mais elles ne produisent plus cette explosion de tout mon être,  et justement quand elles arrivent je ne cours plus vers l’extérieur (même si je crois que tant que tu en a besoin c’est parfait aussi), il faut des guides pour nous conduire vers nous-mêmes.

Moi je remercie chacun de ces guides qui ont croisés ma route.

Mais je me mets a la recherche de cette partie de moi ou habite cette certitude que tout vas être ok. Correct.

C’est la même que pour le lâcher prise.

On le cherche si loin et si haut alors qu’il est la, aussi près que notre cœur.

Au début je partais de tellement loin, mais j’ai eu des personnes et des livres aussi qui m’ont conduite vers cette autonomie.

Des guides, les miens.

Tu trouveras les tiens.

Et même que tu pourras même peut-être en devenir un toi aussi.

Car dans cette grande source dont nous sommes tous issus chacun peut-être élève et enseignant.

Elle parle de se servir de discernement de ce que tu entends, vois, et lis : je crois que ce petit livre fût inspiré vraiment.

Quand j’ai commencé à lire cette petite voix, elle était là ,la mienne ma petite voix intérieure qui me disait oui oui.

Un jour c’est aussi clair pour toi que si tu n’as jamais senti la chaleur du soleil : tu as vécu toujours en dedans a l’air conditionné les rideaux fermés et que quelqu’un te dit combien il est chaud ou que l’eau rafraîchit mais jamais tu n’as été au soleil ou bu, ou sauter dans l’eau.

Ils écriront des milliers de livres pour t’expliquer le phénomène. C’est certain que tu y donne foi ce sont des experts.

Mais tu n’en a pas la certitude, tu ne connais pas par expérience puis tu sors dehors au soleil et eurêka tu sais. Tu connais de l’intérieur.

Tu saute dans l’eau et eurêka tu sais. Tu connais de l’intérieur.

Bonne journée a vous deux mes amours. 

xxx

Poème écrit il y a quelques années…. plus d’ une décennie.

Mais ma vision du bonheur n’as pas changé depuis , ces mots me sont montés ainsi dans un matin de printemps au lever du jour.

 

bonne journée

Le bonheur pour moi !

Le bonheur pour moi est un état d’âme.

C’est quand mon âme est dans un état de paix.

C’est quand mon âme est dans un état de joie.

C’est quand mon âme est dans un état d’espoir.

C’est quand je me sens en harmonie.

C’est quand la vie me remplit d’enthousiasme.

C’est quand je fais la moindre petite chose avec amour.

C’est quand mon âme est dans un état d’amour.

C’est quand je suis capable de laisser partir tout ce que je ne puis retenir.

C’est quand mon cœur est tellement plein de joie et d’amour que je voudrais le partager avec la planète toute entière.

Mais le bonheur pour moi est une chose tellement fragile.

Le bonheur pour moi c’est lorsque mon cœur est rempli de gratitude que tout ce que je ressens et vit c’est merci.

Le bonheur pour moi c’est de croire que je suis guidée que je suis éclairée. Le bonheur pour moi c’est un état de bien-être intérieur que rien d’extérieur ne peut ternir.

Mais le bonheur pourtant est une chose tellement fragile.

Le bonheur pour moi c’est quand je suis capable d’accueillir la chaleur du soleil et de ressentir un tel bien-être de sentir cette caresse sur ma peau.

Le bonheur pour moi c’est d’être capable de regarder la beauté dans toute la création et de la ressentir dans mon cœur.

Le bonheur c’est de voir des gens heureux des gens remplis d’amour, des gens qui sont capables d’accueillir la bonté de la vie.

Le bonheur pour moi c’est d’être une toute petite partie qui pourrait participé à faire des gens heureux.

Le bonheur pour moi c’est de savoir que mon bonjour où mon sourire peut faire plaisir à quelqu’un.

Le bonheur pour moi c’est de me réveiller très tôt par un beau matin d’été et de sentir la fraîcheur du matin, de voir le soleil se lever et d’entendre la terre s’éveiller.

Le bonheur c’est de voir après des jours de sècheresse tomber une pluie très douce et de voir combien les arbres et les fleurs ont besoin de cette pluie pour être dans toute leur beauté.

Le bonheur pour moi c’est que quelqu’un puisse me prendre dans ses bras et que je sois capable d’accueillir cette tendresse.

Le bonheur pour moi c’est un homme qui me regarde dans les yeux et qui me fasse sentir belle dans son regard.

Le bonheur pour moi c’est parfois un souvenir du passé.

Le bonheur c’est quand j’arrive à croire que je puisse encore être une compagne souhaitable et désirable.

Le bonheur pour moi c’est de croire que Dieu existe et que ce n’est pas un être indifférent ou une foule de lois , mais qu’il peut être un Être d’amour et de compassion , qu’il peut être un guide qu’il peut m’éclairer et m’aider ici et maintenant.

Le bonheur pour moi c’est de rencontrer sur mon chemin dans mon aujourd’hui des personnes qui me donnent réponses à mes questionnements et que je puisse les entendre et que dans ces coïncidences je vois Dieu en action.

Le bonheur pour moi c’est qu’après une période où je me sens comme dans un désert , je me sens semblable à une plante qui manque d’eau et qui se flétrit , que quoi que je lise où que je fasse ,rien ne me parle ,que j’ai peur de ne plus connaître à nouveau ce sentiment que je suis connectée à la source et que même en ayant encore le mouvement et l’être je ne me sens pas vivante.

Le bonheur c’est de rencontrer sur ma route une personne, un livre, une idée où une activité qui me feras renaître

Car le bonheur c’est de me sentir VIVANTE à l’intérieur.

Jeanne D’arc.

Un conteur , poète ,

Cette chanson m’accompagne depuis de nombreuses années.

Je n’ai jamais vraiment été une des plus grande  amateur de chanson western.

Mais il y en a quelques unes comme celle-ci.

Qui pour moi. sont devenus des cultes.

Elles m’ont parlées tout au fil de ma vie.

Mille après mille..

Je l’ai découverte avec Willie .

Elle fut reprise au fil du temps.

Par beaucoup de chanteurs.et chanteuses.

Certains de mes amis et parents  musiciens amateurs même si ils n’ont pas l’habitude de ce genre de musique .

L’ont joués et chantés sur demande spéciale.

Tant elle résonne quelque choses de spécial en moi.

Dans les mots et la mélodie.

Mais aussi dans chacune des interprétations.

Et ici Fred Pellerin ce conteur poète et chanteur .

L’amène encore dans un autre dimension.

Dans son interprétation.je la redécouvre encore.

Merci mille après mille.

Jeanne D’arc