Les voyageurs

 

Tes pas sont  nés du matin

Les miens sont nés du soir

Si tu pouvais  allonger  juste un tout petit  peu ton temps

Et moi si je ralentis assez mes pas .

Peut-être pour un petit temps nous pourrions marcher ensemble.

Tu as pris le train du matin

Et moi le train  du soir

Si pour un instant nous , nous retrouvions

Dans  un train entre midi et minuit

Peut-être on pourrait faire un petit bout de voyage ensemble.

Même si nous ne descendons pas à la même gare.

Je ne veux pas rester sur le quai à regarder ton train

Quitter ma vie.

Sans un souvenir de nos deux pas qui marche sur les mêmes rails.

Sans un souvenir de nos mains qui se touchent

Sans une empreinte de cette tendresse

Sur ma peau, même si elle n’est que le bout des doigts

Une image de l’homme que tu es.

Car dès le premier regard j’étais charmée

Mais peu importe ton sourire  habites déjà la maison de mon imaginaire.

Jeanne