5. Qu’est-ce que le corps?

Au delà du perçu...

UCEM – Instruction 5 – Leçons du jour – Partie II

1. Le corps est une clôture

que le Fils de Dieu imagine avoir bâtie pour séparer des parties de son Soi d’avec d’autres parties.

C’est à l’intérieur de cette clôture qu’il pense vivre, pour mourir quand elle pourrit et s’effondre.

Car à l’intérieur de cette clôture il pense qu’il est à l’abri de l’amour.

S’identifiant avec sa sécurité, il se considère lui-même comme étant ce qu’est sa sécurité.

Autrement,

comment pourrait-il être certain qu’il demeure dans un corps,

gardant l’amour à l’extérieur?

2. Le corps ne restera pas.

Or il voit cela comme une double sécurité.

Car l’impermanence du Fils de Dieu est la «preuve» que ses clôtures marchent et qu’elles accomplissent la tâche que son esprit leur assigne.

Car si son unité demeurait encore intouchée,

  • qui pourrait attaquer et qui pourrait être attaqué?
  • Qui pourrait être vainqueur?
  • Qui pourrait être…

Voir l’article original 269 mots de plus

Ne cherche plus à l’extérieur…

Au delà du perçu...

L’instant présent… si abstrait…

…si abstrait pour un esprit conditionné par le temps, l’idée de naissance et de mort, conditionnée par les us et coutumes, les dogmes et les lois d’une société faite par lui-même et qui pourtant semble si détachée, si concrète…si réelle…semblant venir d’autre part, même de nul part.

Qu’est-ce que l’instant présent ?

si je persiste à croire que c’est de regarder, d’analyser, de juger, de condamner tout ce que je perçois d’extérieur à moi-même ici maintenant afin d’améliorer ou de changer une situation, un comportement, un sentiment…sans m’apercevoir que tout ceci a été fait par moi en fonction de mes peurs du passé ou de mes craintes du futur?

Qu’est-ce que l’instant présent ?

si ce n’est de regarder ici maintenant sans analyser, sans juger, sans condamner ce que je perçois à l’extérieur, mais bien de retourner ce regard vers moi-même afin de voir et de…

Voir l’article original 254 mots de plus