Cadeau

alcool (3) 

Cadeau de la sobriété !

Le 29 janvier 1997.

Cette date est la dernière journée j’ai pris un verre d’alcool.

Ce poison avait fait de ma vie un enfer.

Je n’étais plus la femme que je rêvais d’être.

Je n’étais plus non plus la mère que je voulais être.

J’avais perdu ma dignité de femme .

Je ne pouvais pas vivre sans.

Et  je ne pouvais plus  vivre avec.

Je me trouvais vraiment dans une impasse.

Il fait tellement noir juste avant l’aurore.

Je vivais un vrai bas fond.

J’étais totalement battue.

Et du fond de cette détresse.

J’ai crié vers Dieu

Oui j’avouais toute mon impuissance à me sortir seule de cet enfer.

Et ma prière a été toute simple.

Et silencieuse extérieurement.

Mais mon cri était tellement fort a l’intérieur.

Chaque  partie de mon être .

Vivait cette simple prière

«Je t’en prie mon Dieu qui que tu puisses être aide- moi, il faut qu’il se passe quelque chose.

Moi je ne suis plus capable.»»

Et là le miracle s’est produit.

J’ai vraiment ressenti que j’avais été secourue. que ma prière avait été entendue.

J’ai ressenti une paix.

J’ai ressenti que tout allait être correct.

J’en suis vraiment venu à croire qu’il est présent ici maintenant.

Par de nombreuses fois j’avais essayé de me sortir de là seule.

Jamais je n’ai réussi

Malgré tout l’amour que je ressentais pour mes enfants.

Ma dépendance était plus forte.

J’avais vraiment perdu la maîtrise de ma vie.

Mais ce matin là j’en suis venu à demander à une puissance plus grande que moi.

Aujourd’hui je sais que cette puissance est aussi en moi.

Mais en même temps bien au-delà

Mon être est   contenu dans cette grandeur.

Et cette force.

Je repose en LUI.

Comme tout ce que mes yeux voit : chaque parcelle de vie .

Est contenu dans cette immensité que moi j’appelle Dieu.

Et je suis remplie de reconnaissance car depuis 15 ans maintenant.

Une journée à la fois je n’ai pas pris mon premier verre.

Je n’ai pas eu une victoire sur ce poison, j’en ai été vraiment libéré.

Car jamais même dans les moments difficiles de ma vie,

Jamais plus je  pense que l’alcool est une solution.

Merci mon Dieu !

Jeanne

Ma main gauche…..

pastel gras(2)

Ce soir  j’offre a  ma plume.

Une  complète liberté

Je laisse celle-ci courir librement sur la page.

Encore toute  blanche de mon cahier

Plus de censure je ne veux plus en imposer aucune

N’y a ma plume , n’y a aucun de mes outils de créationlastscan21  

C’est un chemin de liberté que ma VIE a finit par trouver.

Écrit

Dessine

Rature.

Liberté… librement…libérer :::LIBRE

Tout comme, dorénavant je refuse de rejeter.

Cette  main gauche

Qui veut s’imposer.

Cette main culpabilisée

C’est cette main qui depuis ma plus tendre enfance

Celle qui s’avance naturellement

Et que l’on refusait par interdit de la laisser

Être ce qu’elle est

Elle était par certains diaboliser

Et pourtant elle fait tellement  partie de moi.

En sortiras ce qui veut bien.

Désormais elle est la seule à écrire

Liberté..librement..libérer::::::LIBRE

Je ne veux plus aucune censure dans mes mots.

Je ne veux plus aucune  entrave à ce qui veut s’exprimer

J’ai fait le choix de laisser parler ce qui veut sortir de l’intérieur.

Quand j’étais toute petite on me disait que Dieu

Me voyait partout.

J’en ai eu peur de ce Dieu enseigné.

Parce que.

On avait oublié de me dire qu’il n’est q’ AMOUR.

Qu’il est tel un père aimant

Que le VRAI est sans jugement

On me l’a présenté comme un être sévère

Terrifiant ,invisible, et omnipotent

Que je me devais d’aimer

Mais je ne ressentais que peur

Puis l’on m’a mis une foule d’interdits.

Depuis lors je crois que j’ai essayé.

De ne pas penser ce que je pensais.

De ne pas ressentir ce que je ressentais.

De ne pas aimer ce que j’aimais.

De ne pas être ce que je suis.

Si ce que je suis ne suffit pas.

Jamais rien ne seras suffisant.

Car je suis incapable d’être ce que je ne suis pas .

Je suis Jeanne tout simplement.

Rien de plus

Mais rien de moins

Liberté, librement ,libérer :::::libre

Pourtant aujourd’hui je sais que pour l’AMOUR qui nous habite,ou  l’AMOUR dans lequel nous habitons  ce que nous sommes est toujours suffisant.

Jeanne.

sa venue….

 la création

Juste au son de cette voix …que j’ai tant espéré..

Pourtant cette voix je ne l’entends quand  tout en moi a fait silence.

Quand tout mon être est en mode écoute.

Cette voix tant attendu   même .le plus léger des murmures…

Entre mille je la reconnaîtrait.

Quand tout mon être est en mode écoute.

Cette voix vient m’apaiser.

Tant elle me rends légère.

Elle guérit chacune de mes blessures…

Quand comme ce soir ….

Comme en cette fin d’année difficile…

Quand tout mon être est en mode écoute

Attendant le premier signe venant de nulle part.

Même s’il est très bref.

Quand tout a coup dans les mots lus ,

Et les mots écoutés…

Qui sait ce soir c’est peut-être dans tes mots …

Que sa voix est venue me visiter…

J’ai mis tout mon être en mode écoute…

Et voilà je l’entend cette voix de douceur qui berce..

Qui apaise la douleur dans mon corps en douleur ..

Dans mes os qui ont mal…

Je lui abandonne  tout mon être ,,,,

Je lui confie mon âme..

Ce soir je lui ai même confier ma plume …

Que j’avais remisé un peu cette année…

Je sais qu’encore …je dirai oui a cette vie ..

Et je dirai merci .

Cette  rencontre avec cette voix qui monte en moi me calme ..

Je lui abandonne chaque petit coin et recoin de mon être 

Et le miracle se produit  petit a petit la douleur s’éloigne …..

Je me demande certains jours comment peut-on avoir si mal.

Et en même temps avoir une si grande soif de vie.

Avoir mal ,,,,

Me rempli tellement de gratitude ….

Elle me permet d’être si totalement consciente de chaque geste que je réussi a faire est dans mon cœur une telle bénédiction.

Incroyable comment cette douleur et cette maladie , m’ont fait découvrir   chaque petit geste du quotidien pour lequel je dis merci…

Oui du plus profond de mon cœur, merci pour mes pas.

Du plus profond de mon cœur merci de la vaisselle que je peux laver ect,,,

Cela peut paraître fou. mais je suis heureuse des choses  comme ces simples gestes.

Pour moi rien de cela n’est une tâche c’est une bénédiction.

C’est une joie du cœur un état de bonheur.

Merci pour être encore capable de me vêtir seule même si c’est avec certaines difficultés .

Si vous pouviez voir la longueur de cette liste de mercis journaliers.

J’aime la VIE….vous ne pouvez pas savoir comment

 

Merci.

Jeanne

.

 

 

Écrit de ma fille Michèle (le jour de son mariage )

le mariage

Témoignage d’amour

J’arrête le temps

Je vois tous ces gens

Réunis

Pour voir ce sentiment

Pour y croire

Pour ressentir ce doux moment

Je souris et j’avance

Au bras du protecteur de mon enfance

De mon père

Si longtemps loin de moi

Et si près à la fois

Je vois au loin

L’amour de ma vie

Le protecteur de mes nuits

Et je dis oui

Oui à une vie de bonheur

Oui à une vie parfaitement remplie

Des enfants partagés

Un bagage amassé

Au fil des années

Nos trois demoiselles

Des beautés avec des ailes

À nos côtés pour éterniser

Ces doux vœux échangés

Je vois tous ces gens

Qui nous aime tant

Sourire, pleurer, rêvasser

Je dis merci

À ma vie

Si bien remplie.

Pour quelques jours des reprises…

 

bonne fête Jeanne 3 

Je suis.

Je suis un être de passion, un être d’intensité, un être de fragilité, un être de sensibilité.

Je suis un amalgame de toutes mes expériences.

La somme de mes joies et de mes peines.

La totalité de toutes mes passions.

Le résultat de tous mes amours.

Je suis ce que ma vie à fait de moi.

Les déserts que j’ai traversés

Toutes les montagnes que j’ai gravies.

Je suis mes territoires explorés.

Et ceux qui sont encore minés.

Et tous ceux qui sont encore à découvrir

Toutes mes rivières pleurées.

Tous les soleils et tous les arcs-en-ciel rencontrés.

Je suis faite de toutes mes réussites et de tous mes échecs.

Je suis toutes mes tempêtes et tous mes naufrages.

Mais aussi tous les rivages et les plages ensoleillées.

Je suis toutes les petites morts et les grandes morts que j’ai vécues.

Je suis toutes mes résurrections.

Je suis les couleurs que ma vie a peintes en moi.

Je suis faite de noir et de blanc.

Des couleurs primaires que j’avais à ma naissance.

Je suis ce qu’en partant de ces couleurs ma vie a fait de moi.

Un être unique comme chaque flocon de neige

Une toile tissée de ses expériences.

Je suis fille

Je suis sœur

Je suis femme

Je suis mère

Je suis grand-mère

Je suis amie

Mais par dessus tout je suis une âme en évolution.

Encore et toujours moi.

Je suis en même temps pas plus que cela.

Mais rien de moins que cela.

Jeanne

Aimer

Aimer.

Aimer c’est aussi savoir dire non .

Aimer parfois c’est de savoir quitter .

Aimer c’est pas toujours fermer les yeux .

Aimer c’est d’apprendre à nos enfants à faire des choix .

Aimer c’est aussi accepter .

D’aimer au-delà de l’amour de l’autre .

Accepter que ton action t’apportera peut-être

Le non amour de l’autre .

Mais que tu sais que ton action est un geste d’amour .

Aimer ce n’est pas toujours facile .

Aimer c’est aussi de ne pas accepter

Ce qui te semble inacceptable .

Savoir que tu m’en veux

Et t’aimer quand même de tout mon cœur .

Aimer c’est peut-être aussi .

De montrer à l’autre .

Comment aimer en l’aimant malgré son non –amour .

D’elle même .

Aimer c’est de savoir aussi pardonner .

Mais avant que vienne le pardon .

Il faut accepter et reconnaître .

Qu’il y a eu offense .

Que si tu te trompe entre l’offensé et l’offenseur .

Aimer ce n’est pas de te suivre sur ce chemin .

Mais de rester tout près .

Et d’être prête encore et toujours à te tendre la main .

À ton retour .

Aimer ce n’est pas de tomber avec toi .

Mais de rester là tout près le cœur tout grand ouvert .

En continuant de vivre mais toujours prête .

A te tendre la main .

Pour t’aider .

Aimer pour moi c’est aussi accepter que peut-être que jamais tu ne reviendras .

Mais du plus profond de mon cœur t’aimer et de m’aimer quand même .

Car aimer pour moi c’est de pouvoir conserver mon propre respect .

Pour que tu puisse comprendre un jour ce qu’est le respect .de soi-même

Je t’aime .

xx

Je pleure mon absence

Publier 07/ 07 2011 sur le cahier de Jeanne D’arc 

Dédié a toutes les terres violées

Quand j’ai entendu cette chanson .

Que tu chantais .

Justement les mots sont venus me chercher très loin.

Ca viens de loin.

Je l’entendais pour la première fois

Si tu savais combien de  larmes me sont montés aux yeux.

Comme si les vannes venaient de s’ouvrir dans le fond du cœur .

Ce soir j’ouvre celle des mots.

Puis  j’ai compris des choses .

J’ai pleuré mon absence souvent de mes amours .

Oui je  pleure mes absences ….

Qui étaient très souvent bien involontaires.

Oui je pleure  mes absences des hommes que j’ai aimés.

Mes absences a m’abandonner .
Pour les hommes que j’ai aimés.

Ils ont aussi été volés.

J’ai aimés des hommes de tout mon cœur.
Mais jamais complètement capable de les aimés de tout mon corps .

Comme si une grande partie de cette possibilité m’avait été volé.

Comme si on m’avait volé la possibilité d’être complètement femme.

Comme si cette partie je voulais comme la laisser mourir en moi.

Je refusais de la laisser vivre.

Certains ont su et d’autres pas.

Ce qui n’était pas présent en moi.
J’aimerais leur en demander pardon.

J’aimerais me le pardonner.
D’avoir été là .

Sans y être totalement.

Pas que je m’en sente tant  coupable.

On ne peut donner que ce que possédons.Et cette partie je ne crois pas qu’elle m’appartienne.

Un  jour je l’ai abandonné dans un acte dont je me suis coupé.

J’ai laissé cette partie là .

Sur le terrain de mes abus.

Les abus physiques et aussi tous ceux psychologiques .
Et les abus sont nombreux et pas tous sexuels.

Je l’ai cherché et pleurer toute ma vie .

Cette partie abandonnée.

Ca viens vraiment de loin

Ne vas pas croire que tu ne me fais pas du bien.

En chantant.

Enfin je peux comprendre mon manque.

Enfin a travers Ces mots.

Je peux pleurer chacune de mes  absences .

Et me pardonner toutes ces  absences .

Oui ca viens de loin.

vraiment

««ca viens de loin »»

Merci a Manouchka pour la chanson de Judy Richards 

Jeanne d’arc ❣

Réflexion sur les mots …

Un coin de ciel

Réflexion sur les mots.

Je ne peux écrire qu’avec ce que je suis.

Qu’avec mes ressentis.

Qu’avec ce que je vis

Je suis aujourd’hui je le sais la somme de chacun des évènements de ma vie.

Comment puis-je t’écrire l’amour autrement que je le ressens.

Autrement que je l’ai vécu.

Au travers les expériences de ma vie

Avant toi j’aurais écrit l’amour tout autrement pourtant.

Et cela aurait quand même été l’amour.

Mais un amour auquel il manquait encore quelque chose.

Donc ton passage dans ma vie,

Est venu enrichir mon vécu,

Est venu enrichir le mot Amour pour moi.

Avant toi.

Avant ta présence ou ton passage dans ma vie.

Je ne pouvais mettre dans les mots écrits la profondeur ou l’intensité

Que tu es venu glisser dans ce mot pour moi.

Chaque personne et chaque chose pour laquelle j’ai ressenti ce sentiment.

Est venu faire grandir ce mot en moi.

Les mots ont tous les mêmes lettres, mais ils sont différents pour chaque personne.

Surtout les sentiments ils sont le contenu que la personne qui les vit leur donne

Les mots ils sont vides en eux-mêmes.

Chacun de nous rempli les mots de son vécu.

Comment puis-je t’écrire la peur différemment que je la ressens.

Pourtant avant un certain événement j’aurais écrit le mot peur.

Avec un contenu si différent.

Mon mot ne sera différent que pour moi car tu le liras avec ton propre vécu.

Quand je parle de la joie je ne peux que parler de la mienne.

Je ne connais pas la tienne.

Je n’ai aucune idée de sa grandeur et de sa profondeur.

De ce qui éclate en toi quand monte cette joie.

Quand je parle de bonheur je ne peux parler que du mien.

Car je ne sais pas toi ce qui fait ton bonheur.

Car le bonheur n’est dans rien en particulier pour moi.

Mon bonheur est dans la façon d’accueillir chaque chose.

Donc mon bonheur est dans mon état d’être.

Ce que je trouve dans mes lectures c’est aussi avec mon vécu.

Que je le découvre.

Pourtant quand je lis tes mots je sens ces mots vibrés en moi.

Pourtant quand je lis tes mots des frissons viennent sur ma peau.

Des larmes montent dans mes yeux.

La façon pour moi de connaître ton intensité. Ta sensibilité.

C’est de la sentir à travers tes mots.

Venir toucher a ma propre sensibilité.

Ta façon de les marier elle n’appartient qu’à toi.

C’est ton style celui qui t’appartient.

Donc j’écris les mots avec le contenu de mon vécu, et je lis avec le même contenu.

Jeanne

Merci…….

 

 

création avec plénitude

Depuis quelques semaines cette créativité me passionne vraiment , je me souviens de mes débuts dans cet univers et ou je me situais ,dans tous les domaines de ma vie, beaucoup de chemin était fait dans la guérison de mon être intérieur, mais il y en avait encore beaucoup a parcourir, pas en distance car ce chemin vers la maison est un voyage sans distance, mais en profondeur.

Des liens se sont créés ,Et j’ai pris conscience de certains blocages , ce que je constate surtout c’est tous ceux que j’ai rencontrés ici et combien en vous côtoyant dans cet univers virtuel combien j’ai avancée et j’ai grandie ,chacun a partager soit par ses s écrits qui touche mon être.
leurs découvertes, les partages de certaines lectures , leurs outils partagés , ont  permis A d’autres de renouer a leur propre créativité endormie .

la mienne j’avais mis tant de freins entre moi et elle.

Certains de mes blocages j’en ai pris conscience avec vous.

Et pas seulement dans ce domaine.

Nous sommes  inspirés parfois par les autres ils deviennent notre source d’inspiration.
Beaucoup de vous furent cela pour moi.
Je crois vraiment que nous baignons tous dans la même source.

Elle est si immense et chacun possède en lui des immenses possibilités.
Et  chacun y puise à sa façon unique.

Juste d’être ce que nous sommes.

Suffit, il n’y a aucune obligation.

Seulement être ouvert a toutes tes possibilités.

Créer un espace en soi.

Ouvert.

Entendre ce qui fait écho en toi.

Mais si le désir est en toi de partager tes écrits et tes créations ou les outils qui t’ont aidés, si tu en sens vraiment l’appel.

Ne refuse pas malgré les obstacles sur la route de ton rêve.

Car s’il t’en a donné si fort le désir, il te donnera les moyens pour y arriver.

Le processus parfois peut-être plus ou moins long.

Il y a des hauts et des bas.

Comme dans toutes naissances.

Et un projet , un rêve ,une œuvre est une naissance en soi.

Il peut être en veilleuse, mais sois certaine il renaîtra.

Si c’est le chemin qu’il avait en vu pour toi lors de ta propre création.

D’être ce que le grand créateur t’a donné d’être.

Merci a vous tous.

Certains personnes très proches de moi dans ma vie m’ont vu naître de la survie a la vie.

Voici que je sens que je vis encore une nouvelle naissance.

En moi.

Celle d’être encore plus vivante, malgré la maladie présente.

Merci a chacun et chacune d’entre vous qui faites parti de cette nouvelle Jeanne D’arc.

En qui je découvre plein de rêves et a qui je permet d’être.

Ce qu’elle est .

Mon physique vas avoir 61 printemps dans quelques jours.

Mais mon cœur sens encore la joie d’un enfant.

Devant le sapin de Noël.

Merci.

Jeanne.

Un mot de mon amoureux dans mon livre image de 60ans : avoir 60 ans donne bien quelques frissons, mais l’important c’est le cœur et le tien il est jeune sois en certaine.xxx

La gratitude

bonne journée 

Voici une page de mon journal de gratitude .

Chaque matin quand je me lève ma première pensée est de dire merci .

Merci pour cette journée qui m’est prêtée .

Merci pour tout ce qui meubleras cette journée .

Merci pour mes trois belles grandes filles

Et mes six merveilleux petits enfants

Merci pour leur bonne santé!

Merci pour leur amour

Merci pour leur joie de vivre .

Merci pour leur aide

Merci pour mon amoureux !

Merci pour la nourriture pour aujourd’hui !

Merci pour tous mes amis et amies !

Merci pour la soleil !

Merci pour la nature !

Merci pour tous les sourires !

Merci pour tous les bonjours !

Merci pour tous les compliments .

Et merci aussi pour les côtés un peu moins beaux , les embûches, les difficultés

Et j’essayerai d’avoir le courage pour leur faire face .

J’éprouverai de la joie lorsque j’arriverai à les surmonter .

Sinon donne moi la sérénité d’accepter ce que je ne peux changer

Merci !

Quand il y a quelques années j’ai commencé à écrire dans ce journal de gratitude je regardais beaucoup plus ce qui me manquait dans la vie , puis mon amie Loulou m’as offert un livre l’abondance dans la simplicité .

Ce livre nous parle de six principe spirituels

Une page pour chaque journée .

Et deux mois pour chaque principe .

Ces six principes sont d’abord la gratitude , et vu que je voulais ce que cette femme avait hé! bien (le journal de gratitude n’était pas facultatif)

Donc je l’ai adopté

Et cette gratitude nous conduit vers la simplicité .

La simplicité nous amène à l’ordre , puis l’ordre nous transporte vers l’harmonie .

L’harmonie nous permet de reconnaître la beauté et la beauté nous fait cadeau de la joie !

Aujourd’hui je dis merci Loulou pour ce cadeau !

Et merci à celle qui l’as écrit .

Merci pour tous ces soleils dans ma vie !

Et merci surtout mon Dieu .

Pour cette journée d’aujourd’hui .

En toute simplicité .

Jeanne d’arc .